Pourquoi Dieu demeure-t-il caché ?

Pourquoi Dieu demeure-t-il caché ? Voilà la meilleure question qu’un athée puisse poser à un chrétien.

Maladies, guerres, escalade de violence, pédophilie, cataclysmes, perte de repères… Beaucoup de non-croyants se posent la question, « S’il y avait un Dieu… », et beaucoup de chrétiens se demandent pourquoi Dieu ne réduit pas en cendres ce monde, ou pourquoi n’apparaît-il pas dans sa gloire sur une nuée pour convaincre le plus grand nombre de son existence ?

Matt Walsh pose ainsi la question sur le Daily Wire,

« Il pourrait apparaître dans le ciel, se manifestant dans sa gloire, et faire une annonce : ‘Bonjour à tous. Je suis Dieu. J’existe. Agissez en conséquence’. J’imagine que cela convaincrait la plupart des gens. »

Alors pourquoi ne le fait-il pas ?

« Pourquoi semble-t-il nous laisser nous attarder dans ce monde matériel rempli d’incertitude et de souffrance ? Pourquoi nous appelle-t-il à croire et nous donne-t-il un million de raisons de ne pas croire ? […] Comment cela peut-il être expliqué ? »

Le blogueur et théologien rappelle d’abord que pour beaucoup de croyants, Dieu n’est pas caché, car il s’est révélé personnellement à eux d’une manière concrète.

« Il s’est révélé à travers les âges. Il a agi de manière surnaturelle dans notre monde. Il s’est incarné dans notre monde, où il a vécu et exercé son ministère et accompli des miracles, avant de se lever des morts et de monter au ciel devant de nombreux témoins. Et depuis ce temps, et avant lui, il a fait beaucoup d’autres signes, il est apparu dans des visions, a montré sa puissance et sa gloire à travers des guérisons miraculeuses et d’autres actes surnaturels. »

Mais pourquoi cette révélation nous paraît-elle limitée ? Pourquoi ne se fait-elle pas plus générale ? Walsh estime qu’il en est ainsi parce que Dieu ne veut pas seulement que nous croyions en lui, mais il veut que nous l’aimions.

« Il veut que nous l’aimions, et il n’y a pas de signe, pas de spectacle, pas de miracle qui puisse nous faire aimer. Il pourrait nous faire craindre, admirer, même obéir et adorer, mais une vision de sa gloire dans les cieux n’engendrerait pas, pour la plupart d’entre nous, l’amour. »

La raison pour laquelle Dieu ne se montre pas à nous serait qu’il ne veut pas que nous soyons comme « un enfant étourdi qui vénère et obéit simplement par peur ». Il souhaite avant tout que nous l’aimions.

« Dans cette vie, il me donne juste assez de lui-même pour rendre possible le début de l’amour. S’il ne me donnait rien, l’amour mourrait de soif. S’il me donnait tout, je me noierais. Donc, il me donne juste un morceau. Un petit morceau, mais assez grand. Pour ceux qui ont une plus grande foi et une plus grande maturité spirituelle, il peut donner plus. À ses trois apôtres les plus proches, il a donné la Transfiguration. Ils pouvaient le gérer, à peine. Je ne peux pas. Et je ne peux donc que remercier Dieu pour la distance, aussi pénible que cela puisse être. »

La rédaction

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?