« Dites-nous qui sont les cerveaux » : Des manifestations au Sri Lanka pour connaître la vérité sur les attentats de Pâques

« Notre lutte n’est pas une lutte entre les religions, les nations et les partis politiques, mais une lutte entre la justice et l’injustice. C’est la première étape que nous commençons aujourd’hui, mais nous continuerons ce grand et long voyage jusqu’à ce que nous obtenions justice. »

Vêtus de noir, aux côtés de bouddhistes et de musulmans, des milliers de chrétiens ont manifesté au Sri Lanka pour exiger la vérité sur les attentats de Pâques 2019. Le 20 avril, cette année-là, une série d’attentats avait tué plus de 250 personnes dans plusieurs églises et hôtels de luxe du pays.

Le week-end dernier, des manifestations ont eu lieu dans les grandes villes à l’issue des cultes. Les cloches ont sonné à 8h45, heure à laquelle les bombes avaient explosé. Les manifestants interpellaient les autorités, « dites-nous qui sont les cerveaux ».

Mgr JD Anthony, évêque auxiliaire de Colombo, l’affirme, « nous ne pouvons pas garder le silence tant que nous ne savons pas qui est derrière la catastrophe ». Avant d’ajouter, « obtenir une réponse est justice ».

« Notre lutte n’est pas une lutte entre les religions, les nations et les partis politiques, mais une lutte entre la justice et l’injustice. C’est la première étape que nous commençons aujourd’hui, mais nous continuerons ce grand et long voyage jusqu’à ce que nous obtenions justice. Nous attendons patiemment depuis deux ans et maintenant les jours sombres sont passés. »

Après avoir célébré la messe à l’église Saint-Antoine de Kochchikade, le cardinal Malcolm Ranjith, archevêque de Colombo, s’est également exprimé, dans des propos repris par UCA News :

« Les membres du gouvernement devraient tous travailler ensemble pour terminer les enquêtes le plus rapidement possible, appliquer la loi à l’encontre de toutes les personnes impliquées. Le président doit faire ce qu’il a à faire le plus vite possible. Non seulement les catholiques, mais tous les Sri Lankais ont souffert à cause de ces attentats suicides. Après ces attaques, l’économie du pays et l’industrie du tourisme se sont effondrées. Le pays est maintenant à un stade très complexe. »

Une commission, composée de 5 membres, a été nommée en 2019 pour enquêter. Mais, selon l’archevêque de Colombo, « le gouvernement devrait être plus engagé dans une enquête honnête sur l’implication présumée des forces politiques derrière les bombardements, ceux qui les ont plantés et leur ont apporté un soutien financier et les organisations internationales derrière les bombardements ».

M.C.

Crédit image : Ruwan Walpola / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.