Dix extraits de chanson du groupe U2 évoquant la foi chrétienne

Le groupe U2, dont le chanteur principal, Bono, est chrétien, a impacté le monde de la musique, notamment dans les années 80.

La foi de Bono a considérablement influencé leurs chants, si bien que des paroles explicites concernant Jésus et la foi en Dieu sont présentes dans leurs plus grands tubes. Voici donc dix exemples de la manière dont le groupe fait mention de la foi chrétienne.

« Alors que tu es entré dans cette vie, je prie que tu t’en ailles avec un visage ridé et un cœur tout neuf » (Extrait de « Love and Peace or else)

De nombreuses chansons de Bono parlent d’une transformation personnelle. Cet extrait est issu de l’album « How to dismantle an atomic bomb », un album chargé de messages sur la foi en Dieu.

« Prends ces mains, montre-leur ce qu’elles doivent porter. Prends ces mains, ne ferme pas le poing. Prends cette bouche, rapide à critiquer, prends cette bouche et embrasse-la ». (Extrait de « Yawheh »)

Bono évoque son voyage sur terre en tant que disciple de Christ. Dans ce chant, il s’adresse directement à Dieu, et Lui demande de l’aider à mettre en pratique ce qu’il prêche plutôt que de tomber dans des habitudes mondaines, et dans le péché.

« J’ai attendu patiemment le Seigneur, Il s’est penché vers moi et a entendu mon cri. Il m’a sorti du puits, de la boue » (Extrait de « 40 »)

Plus tôt dans leur carrière, U2 apparaissait presque ouvertement comme un groupe chrétien. Si bien que leur troisième album, « War », s’achève avec cette réécriture du psaume 40. Pour ce groupe qui dans les années 80 devient rapidement l’un des plus célèbres de la planète, c’est un choix audacieux, un choix qui leur a permis d’être une source d’espoir et de foi pour plusieurs de leurs fans.

« J’essaie de rester debout, mais je ne trouve plus mes pieds. J’essaie d’élever la voix mais ce n’est qu’en Toi que je suis complet. » (Extrait de « Gloria »)

Tiré de leur deuxième album, Bono parle ici de sa dépendance à Dieu. Le chanteur, malgré sa notoriété, n’a pas peur de parler de la source de sa force. Il applique ainsi la Parole de Dieu, comme il est écrit dans Marc 8:38 : « Car quiconque aura honte de moi et de mes paroles au milieu de cette génération adultère et pécheresse, le Fils de l’homme aura aussi honte de lui, quand il viendra dans la gloire de son Père, avec les saints anges. »

« Je commencerai de nouveau » (Extrait de « New Year’s day »)

Ce chant évoque le désir de vivre dans un monde meilleur. L’auteur de la chanson écrit « je serai de nouveau avec toi » et « je commencerai de nouveau », ce qui fait écho à la vision chrétienne que le chanteur a de l’univers : alors que nous luttons pour un avenir meilleur, cela ne deviendra réalité que quand Christ reviendra.

« Je veux être à l’abri de cette pluie empoisonnée, là où les rues n’ont pas de nom » (Extrait de « Where the Streets have no name »)

Cette chanson parle d’une vision glorieuse des cieux qui envahissent la terre, anéantissant ainsi toute l’horreur des temps présents. Il s’agit de l’un des plus grands tubes du groupe. C’est une dénonciation du chaos que nous avons nous-même créé sur terre, mais évoque tout de même une lueur d’espoir en Christ.

« Je crois au Royaume qui vient, alors les couleurs ne deviendront qu’une… Oui, je continue de courir […] Tu as brisé les liens et Tu as défait les chaînes, Tu as porté la croix de ma honte, Tu sais que j’y ai cru » (Extrait « I still haven’t found what I’m looking for »)

« I Still Haven’t Found What I’m Looking For » est devenue l’une des chansons les plus connues du groupe et a été jouée lors de nombreuses tournées. La chanson apparaît sur plusieurs compilations et vidéos de concert. Plusieurs critiques classent cette chanson parmi les meilleures chansons de tous les temps. Bono crie ici sa foi et ses doutes, comme le père de famille dans Marc 9 :24 « Aussitôt le père de l’enfant s’écria : Je crois ! viens au secours de mon incrédulité ! »

« Ton amour m’apprend à m’agenouiller » (Extrait de « Vertigo »)

La chanson exprime le sentiment de vertige ressenti par Bono lors d’une soirée dans une boîte de nuit luxueuse « où les boissons sont au prix d’un bar dans un pays du tiers-monde […] On regarde autour de soi et on voit le grand et gras capitalisme au sommet de sa montagne, prêt à s’effondrer. C’est ce sentiment de vertige qu’on a en réalisant qu’on est ici, buvant, mangeant, polluant, nous escroquant nous-mêmes jusqu’à notre mort ». La chanson traite du caractère éphémère et vain de la vie mondaine, et s’achève avec cette phrase qui apparaît comme une lueur d’espoir : l’abandon à Dieu.

« La grâce crée la beauté à partir de choses moches » (extrait de « Grace »)

Ce tube est une personnification de la grâce, et le chanteur montre tout simplement « ce qu’il y a de merveilleux en elle ».

« Je suis encore loin de ta colline au Calvaire, et je suis loin de là où j’étais, de là où je dois être » (Extrait de « Song for Someone »)

Il s’agit ici d’une prière à Jésus pour demander Son aide. C’est également un très bel exemple montrant que l’on peut s’adresser à Dieu directement, comme à un ami, même lorsqu’on se sent loin de Lui.

Nous ne nous avons présenté que quelques unes des centaines de références à Dieu présentes dans les chansons de U2. Une musique « populaire », dite mondaine, aux inspirations chrétiennes : nul ne peut nier que U2 est un groupe porteur d’espoir et de foi pour ce monde en déclin. Néanmoins, le discours engagé de Bono, ainsi que sa foi en Christ ont fait de lui l’objet de moqueries, amenant certains critiques à le considérer comme étant « has been ». Cela n’arrête pas l’artiste, qui, convaincu d’être un instrument de Dieu, continue d’œuvrer au travers de sa musique et d’œuvres caritatives. Ainsi, Bono ne cesse de rendre gloire à Dieu lors de ses interviews et apparitions publiques.

Anne-Muriel Rahaingonjatovo

Source : Christian Today

Voir également :

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.