« Dix jours pour signer » : La campagne d’Amnesty International qui défend 11 personnes dont les droits ont été bafoués

Chaque année, à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’Homme qui se déroule le 10 décembre, Amnesty International se mobilise pendant dix jours pour défendre 11 personnes dont les droits ont été bafoués. 

C’est aujourd’hui, vendredi 4 décembre que débute l’opération d’Amnesty International qui met en lumière le cas de 11 personnes dont les droits humains sont bafoués. Une opération intitulée « 10 jours pour signer » qui consiste à mobiliser au travers le monde des personnes pour qu’elles signent des pétitions, lancent des actions de solidarité ou adressent des lettres aux autorités pour les interpeller et ainsi mettre fin aux violations des droits humains.

À l’occasion de cette campagne, Amnesty International, met en avant le cas de 11 personnes. En Afrique du Sud, au Burundi, à Malte ou en Arabie Saoudite… Découvrez ces 11 cas qui mettent l’emphase sur des histoires individuelles pour dénoncer des problématiques à plus grande échelle.

Jani Silva, défenseure de l’Amazonie menacée de mort en Colombie.

Germain Rukuki, militant pour l’abolition de la torture emprisonné au Burundi.

Popi et Bongeka, deux étudiantes sud africaines assassinées.

Paing Phyo Min, comédien birman emprisonné pour son art.

Gustavo Gatica, manifestant chilien blessé par la police.

Nassima Al Sada, défenseure des droits des femmes emprisonnée en Arabie Saoudite.

Khaled Draeni, journaliste algérien emprisonné.

Un ivoirien de 15 ans et deux guinéens de 16 et 19 ans qui risquent la prison à vie à Malte pour avoir traversé la Méditerranée.

Les membres du groupe Solidarité LGBTI+ poursuivis en justice en Turquie pour avoir organisé une marche des fiertés.

Idris Khattak, chercheur détenu par les autorités au Pakistan.

Tatiana Revva, médecin lanceuse d’alerte persécutée en Russie.

L’association rapporte que grâce à la campagne de 2019 « de très belles victoires » ont été remportées. Notamment avec la construction d’un centre de soins à hauteur de 19,5 millions de dollars pour les jeunes de Grassy Narrows en Ontario où les rivières de la région ont été empoisonnées au mercure par une usine. Ou encore, l’obtention de l’annulation de la condamnation à mort par pendaison de Magai Matiop Ngong, jeune homme âgé de 15 ans au Soudan du Sud.

C.P

Crédit image : paintings / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.