Dossier « beauté » : Pistes de réflexions à la lumière de la Bible

Le sujet de la beauté est souvent abordé dans les magazines féminins. Mais la quête d’équilibre entre beauté intérieure et beauté extérieure continue à faire couler beaucoup d’encre… Dans ces quelques articles, nous proposons des pistes de réflexion qui permettront à chacune de se frayer son propre chemin à travers la jungle de produits, de conseils et de paroles de sagesse biblique. Bonne « application » ! 

Qu’est-ce que la beauté ? Qu’est-ce qui nous incite à en faire trop ou pas assez pour soigner notre beauté ? Décryptage.

Si vous rencontrez une femme belle et insolente, retenez-vous plutôt son apparence ou son attitude? S’il est une vérité que nous avons comprise avec les années, c’est qu’un cœur aigri, des paroles empreintes de critique et une vie qui respire l’anxiété vont souvent assombrir, voire même gâcher toute beauté extérieure. Alors que la bienveillance, l’encouragement ou un bon éclat de rire peuvent illuminer un visage jugé banal ou même « laid » selon les normes actuelles.

Les critères en vigueur

Prendre conscience de cette réalité est d’autant plus important que notre société est marquée par des diktats de beauté de plus en plus inatteignables. Qui se souvient de cette phrase du film « Le Diable s’habille en Prada » ?

Andy demande à Nigel dans la cafétéria : « Alors, aucune de ces filles ne mange rien ?

Nigel : « Pas depuis que la taille 32 est devenue le nouveau 34 et que le 30 est devenu le nouveau 32 ».

Andy : « Eh bien, je fais du 36… ».

Nigel : « Ce qui est le nouveau 44. »

Cela vous fait-il sourire ? Pourtant, selon un sondage réalisé par Dove en 2013, seulement 2% des Françaises se trouvent « belles », et plus généralement, 49% d’entre elles affirment ne pas être satisfaites de leur physique !

Même si l’on ne désire pas nécessairement faire un 38, il n’est pas si facile d’être satisfaites de notre apparence. Notre œil perçoit plus de deux cent affiches publicitaires par jour. Il est évident que ce « matraquage » influence notre perception et nos aspirations.

De nouvelles tendances

Pour contrer cette pression du corps et du visage parfaits, une tendance se dessine depuis plusieurs années. Les mises en garde contre les risques de boulimie et d’anorexie se multiplient. Certaines marques prônent la femme « normale » dans toutes ses formes, ronde et belle.

Ces élans vont de pair avec une pensée qui existe dans les milieux chrétiens depuis très longtemps, où l’on cite volontiers un célèbre verset :

« L’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’Eternel regarde au cœur. »(1 Sam. 16, 7).

Ce message a eu pour principal bénéfice de renforcer notre estime de soi et de nous focaliser sur l’essentiel : Dieu nous aime telles que nous sommes et la beauté que dégage notre attitude vaut plus que tous les kilos perdus.

Une interaction reconnue

Mais soyons honnête : le pendant négatif de ce message, c’est que nous sommes parfois tombées dans un certain laisser-aller. Pas d’artifices, pas de superficialité. Nous préférons mettre notre énergie dans nos œuvres plutôt que dans notre « look ».

Pourtant, le corps médical l’affirme, notre bien-être psychique et moral est totalement lié au bien-être physique. Faire régulièrement une activité physique est considéré comme un traitement contre la dépression et l’anxiété, et permet d’améliorer notre santé mentale générale.

D’ailleurs, la Bible dit que Dieu nous a créés corps, âme et esprit (1 Thess. 5, 23). Notre corps (notre santé et notre apparence) a donc toute son importance aux yeux de Dieu ! Non seulement notre physique est important, il est indissociable des deux autres parties de notre être.

Prendre son apparence en main

Comment donc aborder la beauté physique sans se faire dicter des normes particulières ? D’abord se souvenir que nos tenues et notre maquillage devraient être nos serviteurs et non nos maîtres. C’est nous qui décidons de quoi nous avons l’air – en bien ou en mal, oserons-nous dire.

La deuxième chose est d’apprendre à maintenir un équilibre. Dans son livre Good girls don’t have to dress bad (Les filles sages ne sont pas nécessairement mal habillées, éd. Zondervan), la conseillère en image Shari Braendel propose justement les cinq principes suivants :

  • Soyez vous-même: portez ce que vous aimez et ce qui vous va bien; il ne s’agit pas de rejeter la mode mais plutôt d’en choisir les éléments qui conviennent à votre corps.
  • Choisissez bien: portez des formes, des couleurs et des tons qui flattent votre corps et reflètent votre personnalité.
  • Acceptez votre corps tel qu’il est: portez la taille de vêtements qui vous sied bien plutôt que la taille que vous aimeriez porter.
  • Cultivez votre beauté : rappelez-vous que vous êtes belle telle que vous êtes ! « Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse  » (Ps. 139,14).
  • Honorez Dieu avec votre corps : que ce soit en le soignant ou en évitant de tomber dans trop de séduction.

Nous sommes des œuvres d’art. Verrait-on un tableau de maître dans un cadre rouillé, abîmé ou bas de gamme ? De la même manière, pourquoi ne pas encadrer nos cœurs remplis de beauté par une apparence aussi belle que possible ?

Natacha Horton

Découvrez les autres articles du dossier « beauté » :

Dieu, un esthète ? 

Que dit la Bible sur la beauté féminine ?

Bien manger, un gage de beauté ?

Témoignage d’une ancienne mannequin devenue pasteur

Retrouvez plus d’articles sur www.spirituelles.info, le magazine qui rassemble les femmes chrétiennes de la francophonie.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.