Dossier : L’hospitalité, mon « chez moi » au service de Dieu

On l’offre, on la pratique, on l’exerce, on s’y entraîne même… Mais au fait, l’hospitalité se décline-t-elle de plus d’une façon ? Les chrétiennes sont-elles toutes concernées ? Si cette pratique est un don, n’est-ce pas mieux de la laisser à celles que cela ne stresse pas ? Faut-il nécessairement inviter pour un repas ? Le dossier de ce numéro offre des pistes pour répondre à ces questions, parmi tant d’autres.
A l’heure des distanciation sociales, redécouvrons ce don aux multiples facettes que nous pouvons exercer sans chichis. Les beaux jours sont là, pourquoi ne pas en profiter pour recevoir en physique ceux que nous n’avons pas pu voir depuis plusieurs mois. Suivez-nous dans ce dossier jusqu’au vendredi, vous découvrirez un magnifique témoignage sur la puissance de l’hospitalité. Très bonne semaine à chacune. Nina Charles

Que dit la Bible concernant l’hospitalité? S’agit-il d’un don particulier, ou bien est-ce une pratique qui nous concerne toutes? Décryptage. Dossier: L’hospitalité: devoir ou privilège?

 L’hospitalité : une option ?

L’hospitalité a toujours fait partie de la foi chrétienne, pour une raison toute simple : étant chassés des synagogues et ne se réunissant pas dans les temples païens, les premiers chrétiens se rencontraient forcément chez des particuliers. C’est également dans les maisons qu’on recevait les évangélistes et missionnaires itinérants en raison de l’insécurité et des mœurs au sein des auberges de l’époque.

Mais était-ce seulement certaines femmes telles que les épouses des responsables d’Eglise qui accueillaient chez elles (1 Tim. 3, 2 et Tite 1, 8) ? Non, car dans son ouvrage L’hospitalité chrétienne (éd. Impact), Alexander Strauch relève que les veuves en général n’avaient pas droit à l’aide de l’Eglise si elles n’avaient pas exercé l’hospitalité (1 Tim. 5, 8).

Par ailleurs, les impératifs « Exercez l’hospitalité », »N’oubliez pas l’hospitalité », « Exercez l’hospitalité les uns envers les autres, sans murmure » dans les épîtres ne souffrent d’aucune ambiguïté et ne s’adressent pas à des catégories de personnes particulières. Signalons cependant que, même si le texte de Héb. 13, 2 selon lequel « quelques-uns ont reçu des anges sans le savoir » est soumis à diverses interprétations, il  n’en demeure pas moins qu’une récompense est assurée à ceux qui obéissent à l’ordre divin de faire preuve d’hospitalité. La carotte au lieu du bâton…

Une expression d’amour

Si l’hospitalité relève du devoir, notons cependant que la façon de l’exercer relève du don. Selon Alexander Strauch, « l’hospitalité est un véhicule par lequel une multitude de dons spirituels se manifestent de manière particulière: la miséricorde, le service, la libéralité, l’évangélisation, l’assistance, etc. ». Il y en a donc pour tous les goûts et pour toutes les façons de faire, que l’on soit introvertie ou volubile, jeune ou non, aisée ou non, en bonne santé ou en difficulté.

Mais le commandement de recevoir chez soi rejoint un autre impératif, celui de s’aimer les uns les autres. En effet, pour l’auteur, « l’amour peut être une idée abstraite et vague, tandis que l’hospitalité est spécifique et tangible ». Autrement dit, « l’hospitalité est, d’une manière unique, la manifestation personnelle et sacrificielle de l’amour ». Sacrificielle, car il ne s’agit pas seulement d’inviter ceux qui nous sont proches ou qui pourront nous recevoir à leur tour. En effet, comme l’explique Jésus, il s’agit également d’inviter ceux qui ne peuvent pas nous rendre la pareille (Luc 14, 12-14).

Au service de l’Evangile

Pour en revenir à Rosaria Butterfield, ayant finalement compris l’amour de Jésus-Christ pour elle, c’est aujourd’hui en tant que femme de pasteur qu’elle exerce à son tour l’hospitalité. Elle et son mari ont d’ailleurs adopté plusieurs enfants et forment une famille d’accueil pour de nombreux autres. Sans compter les personnes qui passent fréquemment du temps chez eux, comme elle le raconte dans son dernier livre The Gospel comes with a house key (L’Evangile s’accompagne d’une clé de maison).

Rachel Gamper

Découvrez les autres articles du dossier « Hospitalité et spiritualité » :

« Les Couloirs Humanitaires », une initiative à la lumière de l’Evangile

L’hospitalité : Devoir ou privilège ?

Quel est votre style d’accueil ? Découvrez-le vite grâce à ce test !

L’hospitalité, chacun à sa manière

Retrouvez plus d’articles sur www.spirituelles.info, le magazine qui rassemble les femmes chrétiennes de la francophonie.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.