Dossier : Vers une vie plus simple

Cette semaine, le magazine Spirituelles vous propose une réflexion sur l’art de la simplicité. En mars 2020, le monde a découvert avec surprise, dans son quotidien, les ravages de la Covid 19. Cette pandémie a transformé nos vies dans tous les domaines. Nous avons découvert qu’il était possible de vivre autrement, travailler autrement, vivre nos relations autrement. À l’heure ou un déconfinement progressif s’installe dans plusieurs pays, nos vies vont-elles retourner à leur ancien rythme ?

Nous espérons que ce dossier sera une source d’inspiration pour vous.
Très bonne lecture. Nina Charles

La simplicité, un terme très en vogue, recouvre une multitude de conceptions et de réalités. Mais de quelles façons notre foi peut-elle contribuer à simplifier tous les aspects de notre vie ? SpirituElles aborde la question, sans en nier les complexités. En toute simplicité.

Le scénario de plusieurs années

Lundi matin, 7 heures, le réveil sonne et les soucis commencent pour autant qu’on ait eu un brin de répit pendant le week-end (ce n’est pas sûr !). Devant la garde-robe, la première interrogation vient nous sortir de notre léthargie matinale : que me mettre ? Eh bien, ça dépend : qu’ai-je à faire aujourd’hui ?

Une journée de folie…

Course pieds nus dans l’appartement, direction l’agenda. Mais où est-il ? Pas sur le bureau ni dans le sac… Ah, le voilà, sur le buffet de la cuisine : c’est sûr, à force de compiler ses rendez-vous tout en cuisinant, on n’allait pas le retrouver à sa place.

Bon, on se frotte les yeux, et on essaie de déchiffrer les hiéroglyphes inscrits sur ce premier jour de la semaine. Catastrophe ! On repère une collision magistrale : un rendez-vous professionnel de toute haute importance à gérer en même temps… qu’une balade de repérage en forêt en amont de la prochaine fête des scouts : qu’est-ce qui nous a pris de nous inscrire dans le comité d’organisation ? Voilà, on y est, et aujourd’hui ça va être compliqué. Mais on a l’habitude, non ?

C’est quoi encore ce post-it collé sur le frigidaire ? Ah oui, il faut aller faire les courses : le petit a sa course d’école demain et il faut acheter un pique-nique. Tit tit tit… Tit tit tit… une alerte sur le téléphone : l’appli qui gère les anniversaires nous informe qu’aujourd’hui, c’est celui de notre meilleure amie : évidemment, ce n’était pas écrit sur l’agenda, donc on a oublié. On n’a donc pas pu prévoir : une carte, un cadeau… On avisera dans la journée. L’horloge de l’écran nous rappelle à l’ordre : 7 heures 15 déjà. Bon, on ne panique pas, on reste calme, tout ira bien. On retourne dans la chambre, et on trouvera bien dans l’armoire quelque chose à se mettre, qui ira tout aussi bien pour le rendez-vous avec big boss que pour la balade à pied dans la boue (oui, il a plu, ça arrive !).

Faut-il vraiment raconter la suite de cette journée finalement assez ordinaire ?

Nos vies débordent. A l’instar de nos placards, de nos agendas et de nos cerveaux en pleine ébullition. Trop d’affaires, trop d’activités, trop de responsabilités. Bref, trop de complications ! Mais pourquoi est-ce si compliqué de faire simple ?

Une question de perspective ?

Les raisons de nous compliquer la vie ne manquent résolument pas. Elles sont tout à la fois extérieures à nous (le matérialisme ambiant, la course effrénée à la consommation), mais se cachent également dans notre for intérieur : dans nos désirs insatiables, nos envies contradictoires, nos émotions impérieuses. « Simplifier sa vie, cela signifie abandonner une part de soi-possessions matérielles, opinions ou idées- et ne pas craindre l’inconnu, l’avenir, l’ennui, les retrouvailles avec soi-même », écrit Dominique Loreau dans L’art de la simplicité (éd. Marabout).

« Il n’y a rien de plus compliqué que la simplicité, car elle conduit à repenser sa vie en termes philosophiques, voire spirituels. Il faut réaliser que l’on n’est rien, que l’on peut mourir à tout instant, et appliquer cette connaissance à son quotidien. »

Se rappeler ainsi notre condition humaine n’est pas inutile quand on cherche à gagner en simplicité, à regarder nos vies avec un peu plus de distance et de légèreté. En effet, rendues attentives au fait que nous ne sommes que des voyageurs sur cette terre, nous pouvons faire le tri entre ce qui est important, voire essentiel, et ce qui ne l’est pas.

Et ce, à tous les niveaux : cela soulage autant dans la prise de décision en rapport avec les « petites choses du quotidien » que cela permet de passer par-dessus les rancœurs et autres blessures relationnelles, de même que de se fixer des priorités. Bref, de lâcher prise avec… nos prises de tête précisément!

Anne-Sylvie Sprenger

Cet article est publié en collaboration avec SpirituElles, le magazine qui rassemble les femmes chrétiennes de la francophonie.

Découvrez les autres articles du dossier « Vers une vie plus simple. » :

Jésus, une simplicité exemplaire
La simplicité : Une grâce et une discipline ?
Simplicité, mes stratégies au quotidien
La simplicité, un cadeau du Seigneur

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.