Dr Mukwege appelle à l’arrêt des viols et crimes de guerre lors du Global Positive Forum

Le 1er septembre 2017, une rencontre internationale, le Global Positive Forum, a réuni 1200 participants à Paris, sous le patronage d’Emmanuel Macron. L’idée est généreuse, un brin utopique. Accélérer la « révolution positive” présentée comme une opportunité pour la France, l’Europe et le Monde.

Un parterre de personnalités politiques, économiques, civiles invitées par deux organisateurs, qui s’y connaissent en finance et marketing : Jacques Attali et Richard Athias. Du reste les premiers forums avaient comme identification : « La finance positive »… Rectification… Et communication évènementielle. Mais comment définir ce qui est l’axe central proposé sans tomber dans une généralisation floue ?

« Positif » au sens où demain peut être meilleur qu’aujourd’hui. C’est donc le présent qui est visé et le futur en direction des générations montantes… Des dizaines d’intervenants se sont succédés dans cette magnifique salle futuriste au Pont de Sèvres, en déclinant le positif « sous toutes ses formes ».

Un message du président de la République Française lu par Bruno Lemaire :

« Pensez global. Pensez Loin. Pensez concret. Pensez différent. »

Et tout au long de l’après-midi, des panels dont voici les titres structurants :

  • Les enjeux de l’accélération de la révolution positive
  • Les bénéfices de la finance positive
  • Le foisonnement des ressources positives
  • L’audace d’être positif

Les illustrations et les grands témoins ne manquaient pas. La Maire de Paris pour illustrer la politique écologique et la préoccupation des grandes capitales. Le Maire de Sao Paulo (14 millions d’habitants) venu renforcer l’argumentation. Mais aussi le premier ministre d’Islande, pour  représenter son pays champion pour 2017 de l’indice de « positivité des nations ». Une sorte de classement écolo.

Bravo l’Islande, pays de 320 000 Habitants avec une capitale aussi grande que Saint Dié des Vosges… 3 fois plus petite que la Ville de Bukavu en RDC. Les premiers de la classe ne semblent pas encore affronter une crise migratoire, ni le chaos économique…

Et le commun des participants lui, ne peut pas échapper au cliché du « positif » ou à la caricature. Et si l’on ajoute que les sponsors de cette grand messe sont des groupes internationaux comme l’Oréal ou Véolia, on comprend bien que le nerf de la  communication passe par les budgets publicitaires .

Assis confortablement dans un fauteuil rouge, mais perplexe devant ce que je vois et ce que j’entends, je sympathise avec 2 managers d’un groupe pétrolier en résidence à Abu Dhabi. Ils me tendent généreusement leur carte de visite… C’est trop gentil.

L’intervention du Dr Mukwege vient me rappeler que l’égalité des chances est au coeur de la révolution positive. L’enfant du Kivu sait ce que la pauvreté veut dire. Son appel vibrant et indigné claque une fois de plus à nos oreilles. Et une fois de plus le héros d’Afrique dans les larmes, appelle à ce que cessent les crimes et les viols contre les femmes et les enfants. Un prophète ne peut pas se taire.

Les suites de ce Forum en 2018. Et en attendant des groupes de travail se réuniront pour faire des propositions dans les domaines de la santé, l’énergie, la finance, l’environnement, le territoire, l’entreprenariat.

Dans le train, je dévore le livre du Père Pedro, « Insurgez vous ».  Lui, qui loin des forums parisiens, garde les mains dans le cambouis au coeur des bidonvilles. Je lui laisse le dernier mot pour aujourd’hui :

« La vérité, elle se vit, se crie. Elle souffre, elle pleure, elle jubile. Elle est la clé pour aimer, l’unique clé pour ouvrir la porte de nos coeur cadenassés. »

Pierre Yeremian

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.