Drame de Mocoa : Et si dans la circonstance présente votre superflu pourvoyait à leurs besoins ?

Chers lecteurs,

Mon coeur a été profondément touché par le drame bouleversant qui est survenu samedi 1er avril dans la ville de Mocoa en Colombie.

Un nouveau bilan fait état de 273 morts, 262 blessés et 220 disparus. 72 heures étant passées, ces disparus s’ajouteront certainement au nombre des décès. 5 quartiers de la ville, qui a été placée en situation d’urgence, ont été ensevelis par cette coulée de boue et de rochers, survenue subitement en plein milieu de la nuit. Ce mardi, les habitants de l’agglomération de Mocoa, qui compte 70 000 habitants, enterraient les premières victimes.

Je ne peux m’empêcher de penser à tous ces enfants qui dormaient paisiblement, comme dorment les enfants, et qui ont été surpris par l’horreur et le chaos. 43 d’entre eux sont morts, beaucoup sont blessés ou disparus. Yulieth, qui vient d’enterrer sa soeur de 26 ans, cherche Juan David, son petit neveu de 7 ans. Disparu, il ne fait pas partie des 43 petits corps retrouvés. Est-il mort, perdu, coincé quelque part ou soigné dans un hôpital du pays ?

Au centre de secours, aménagé dans l’urgence pour les réfugiés, il y a beaucoup d’enfants, et de nombreux orphelins. Ils jouent durant la journée mais la nuit ils ont peur, ils sont terrifiés et demandent s’il va y avoir une nouvelle coulée de boue. Combien sont morts, combien sont orphelins de père, de mère ou de leurs deux parents ? Combien sont perdus, seuls ou blessés dans des hôpitaux ? On ne dispose pas encore de chiffres définitifs et le bilan pourrait encore s’alourdir.

L’Eglise Pentecôtiste Unie de Colombie annonce de son côté la disparition de 30 à 50 chrétiens dans la ville de Mocoa.

Alors que Jérusalem était en proie à la famine, l’apôtre Paul organisa une collecte pour venir en aide aux chrétiens dans le besoin.

Il écrivit aux Corinthiens à ce sujet :

Car il s’agit, non de vous exposer à la détresse pour soulager les autres, mais de suivre une règle d’égalité : dans la circonstance présente votre superflu pourvoira à leurs besoins, afin que leur superflu pourvoie pareillement aux vôtres.” (2 Co 8:13-15)

Il ne s’agit pas de vous exposer, mais dans la circonstance présente de ce drame, qui celui qui a du superflu (1, 5, 10, 20 € ou plus ?) puisse pourvoir aux besoins de ces bien-aimés si durement éprouvés. Un jour nous serons peut-être aussi frappés par une catastrophe, et le superflu des autres sera alors notre secours. Quand on a plus rien, chaque don compte.

Je fais un don

Je vous encourage également à partager cette publication sur Facebook et les réseaux sociaux, une participation gratuite pour vous qui permettra aux sinistrés de Mocoa de recevoir davantage de dons ! Vous pouvez le faire en quelques clics en utilisant les boutons de partage qui se trouvent à gauche ou au bas de votre écran.

Merci pour votre aide, votre générosité et votre amour,

Guillaume Anjou
Fondateur et directeur d’Info Chrétienne

Lire également : Tragédie sans précédent en Colombie : Une gigantesque coulée de boue fait 254 morts dont 43 enfants

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.