Ebrahim Firouzi entame une grève de la faim

Envoyé à la prison de Chabahar, Ebrahim Firouzi ne mangera rien tant que des charges seront retenues contre lui.

Accusé de propagande contre l’État, Ebrahim Firouzi, a été convoqué par le parquet de Sarbaz le 7 février, puis envoyé à la prison de Chabahar le lendemain. Samedi 13 février, il a commencé une grève de la faim et affirme qu’il ne mangera rien tant que ces charges seront retenues contre lui.

Article 18 promeut la liberté religieuse et milite en faveur des chrétiens persécutés. Cette organisation a rapporté les propos d’Ebrahim, entendus dans une série de vidéos relayées sur les réseaux sociaux, dont la dernière a été publiée la veille de sa convocation.

« Le ministère du renseignement a monté une nouvelle affaire contre moi. […] Le procureur m’a dit que mon affaire était ‘fermée’, mais maintenant, apparemment, elle est à nouveau ‘ouverte’, sans aucune preuve. »

Le chrétien demande, « si je suis accusé de quelque chose, accusez-moi, et si ce n’est pas le cas, déclarez le cas fermé ».

Ebrahim Firouzi dénonce également la confiscation régulière de ses biens, et notamment de son smartphone, son ordinateur portable et ses Bibles, ce qui perturbe ses études de théologie en ligne.

Ebrahim Firouzi a déjà passé sept années en prison et quinze mois en exil.

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.