Egypte : une mère copte accusée à tort du meurtre de son bébé

La police égyptienne a accusé une mère copte du meurtre de son nouveau-né alors qu’il a été tué par des intrus qui ont pénétré son domicile par effraction .

Dans la soirée du 7 septembre, Azza Gamal est seule à la maison avec ses 3 filles, Mariam, Martha et Mohrael. Son mari, Nour Bakhit Khalil, s’est rendu chez sa soeur, qui vit à proximité. Quand on frappe à la porte, Azza ne sait pas que sa vie va basculer.

Trois hommes masqués portant des ‘galabiyas’ et une femme vêtue d’une robe noire et d’un ‘niqab’ rentrent chez elle. Azza est battue, traitée de “kaffir”, infidèle. Sa plus jeune fille, Mohrael est kidnapée.

En entendant sa femme crier Nour a accouru.

« Je suis immédiatement allé au poste de police pour signaler l’enlèvement de ma fille […] Ils m’ont demandé d’aller chercher ma femme et nos cartes d’identité, puis de revenir pour déposer un rapport. Aucun d’entre eux n’est retourné avec moi pour enquêter sur le sujet ou chercher ma fille. ».

Mais Mohrael sera retrouvée à 10 mètres de chez elle, égorgée.

Azza est accusée du meurtre de sa fille. Nour réfute cette accusation « fausse, irrationnelle et déraisonnable ».

« Elle et moi avons été très heureux quand Dieu nous a bénis avec cette petite fille. Mohrael était si belle, mignonne. Nous l’aimions tellement ».

La rédaction

La rédaction

La rédaction

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?