Elections présidentielles : La Fédération protestante de France interpelle les candidats

Laïcité et place des religions, accueil des réfugiés, pauvreté, écologie: la Fédération protestante de France (FPF) publie ce lundi une « adresse du protestantisme » aux candidats à la présidentielle, dont elle espère des réponses pour « éclairer » le vote de chacun.

Comme annoncé par le président de la Fédération protestante de France (FPF), François Clavairoly, le 25 janvier dernier, lors des voeux de la FPF en présence notamment du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, les protestants ont publié ce lundi « une adresse du protestantisme » aux candidats à l’élection présidentielle.

En dix thèmes et dix questions, ils entendent mettre l’accent sur « les principaux sujets qui les préoccupent et sur lesquels ils sont eux-mêmes engagés », indique la FPF.

Ces dix thèmes qui « engagent l’avenir de nos générations, de notre pays et de l’Europe » sont l’écologie et la justice climatique, l’autonomie et le handicap, l’égalité femmes-hommes, la laïcité et la place des religions, le racisme et la xénophobie, l’accueil des réfugiés, la jeunesse et l’éducation, la pauvreté, l’Europe et la justice sociale ainsi que la solidarité internationale.

Attachée à la laïcité et la liberté de culte, la Fédération critique la loi « confortant le respect des principes de la République » (dite « contre les séparatismes ») adoptée à l’été 2021, rappelant qu’elle suscite « une forte opposition du monde associatif ».

Cette loi montre « une certaine mécompréhension de la laïcité », avec un « désir de neutralisation religieuse de l’espace social, défiance à l’égard de tel culte et stigmatisation, soupçon sur le religieux », selon la FPF. Qui interrogent les candidats sur des « améliorations » possibles « afin de mettre fin à cette défiance ».

Plus largement, la Fédération demande aux candidats de détailler leur vision de « la place des religions dans notre République laïque ».

Sur l’autonomie et le handicap, la FPF réclame des mesures « pour renforcer l’attractivité des métiers des secteurs sanitaire et médicosocial ».

La FPF rappelle l’engagement d’Emmanuel Macron en juillet 2017 à ce que « plus personne ne dorme dans la rue ». Or « depuis 5 ans, les acteurs de la Fédération de l’Entraide Protestante constatent que le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté a augmenté et concerne aujourd’hui près de 15% de la population, soit 9,4 millions de français ».

Aussi, sur le logement, la pauvreté des jeunes ou encore la précarité numérique, elle demande aux candidats leur programme pour ne pas « délaisser » la fraternité.

La Fédération protestante s’inquiète du « bouleversement écologique » et interroge également les candidats sur les mesures envisagées pour « accueillir dignement les étrangers pénétrant sur notre territoire ».

Sur l’éducation et la jeunesse, la FPF souhaite connaitre les projets des candidats pour offrir « aux jeunes une formation pertinente pour s’orienter dans un monde complexe ». Et sur l’Europe, elle s’interroge sur la contribution de la France au « développement de la justice sociale dans les pays membres de l’UE ».

La FPF dit rassembler « une trentaine d’unions d’Eglise et de nombreuses associations et fondations représentant environ 500 communautés, œuvres et mouvements protestants ».

La rédaction (avec l’AFP)

Crédit image : Shutterstock / HJBC

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.