Elle avait laissée mourir de soif une yazidie de 5 ans, Jennifer Wenisch est condamnée à 10 ans de prison

Jennifer Wenisch a été reconnue coupable par le tribunal de Munich, qui l’a condamnée à 10 ans de prison pour avoir laissé son esclave yazidie de 5 ans mourir de soif, enchaînée au soleil.

En avril 2019, un procès historique était lancé en Allemagne, « l’un des premiers procès au monde à poursuivre un crime de guerre contre les Yazidis » selon l’Agence France Presse. Le procès de Jennifer Wenisch, membre de l’État Islamique, qui avait laissé mourir de soif une petite yazidie âgée de 5 ans.

Jennifer Wenisch a été condamnée à une peine de 10 ans de réclusion par le tribunal de Munich pour appartenance à une organisation terroriste à l’étranger, complicité de tentative de meurtre, tentative de crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Elle encourait la prison à perpétuité. Pour l’avocat de Jennifer Wenisch, il s’agit d’une “ »victoire ».

Pour le juge Joachim Baier, dont les propos sont repris dans le Süddeutsche Zeitung, l’enfant était « sans défense et impuissante face à la situation » et l’accusé « a dû s’attendre dès le départ à ce que l’enfant, qui était attaché dans la chaleur du soleil, courait un danger de mort ». Le tribunal fait également état de sa conviction quant aux menaces faites à la mère de la fillette, qui pleurait pour son enfant.

La mère de la fillette, Nora, était présente lors du procès, protégée par l’Office fédéral de la police criminelle, dans le cadre du programme de protection des témoins. Elle souffre toujours mentalement et physiquement des violences subies lorsqu’elle a été réduite en esclavage par les militants de l’État Islamique.

Après avoir grandi en Allemagne, Jennifer Wenisch s’était rendue en Irak afin de rejoindre l’État Islamique. À Falloujah et Mossoul, elle avait fait partie de la brigade des mœurs, chargée de faire respecter les règles établies par les extrémistes.

Avec son mari, elle avait acheté une mère yazidie et sa fille, pour en faire ses esclaves. Mais la fillette tombe malade. Le mari de Jennifer Wenisch décide de l’enchainer au soleil. Elle finira par mourir de soif. À l’ouverture du procès, le parquet expliquait alors que « l’accusée a laissé son mari faire et n’a rien entrepris pour sauver la fillette ».

« Le mari de l’accusée l’a punie en l’enchaînant à l’extérieur par une chaleur de plomb, la laissant ainsi mourir de soif de manière atroce. L’accusée a laissé son mari faire et n’a rien entrepris pour sauver la fillette. »

Selon le Süddeutsche Zeitung, Jennifer Wenisch aurait présenté ses excuses lors de ses derniers mots au tribunal.

M.C.

Crédit image : Bob Korn / Shutterstock.com
Washington, DC en mars 2019 des dizaines de Yazidis habitants aux Etats-Unis manifestent devant la Maison Blanche pour dénoncer le génocide des Yazidis en Irak.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.