Éloge funèbre des 38 chrétiens massacrés à Madamai : « Il est vrai que nous sommes affligés, mais pas écrasés »

« Il est vrai que nous sommes affligés mais pas écrasés. Cela signifie que, même si nous souffrons d’une affliction, d’un rejet et d’un abandon terribles, nous ne serons pas vaincus par cela à cause de la puissance de soutien de Dieu. »

Les 26 et 27 septembre derniers, au Nigeria, plusieurs attaques ont causé la mort de 49 personnes. Une habitante locale dénonçait une  « macabre série de meurtres » qui ne laissait aux populations plus que « Dieu et l’espérance ».

Parmi ces meurtres, 38 chrétiens attaqués dans leur village de Madamai. Ils ont été enterrés dans une fosse commune. Lors de l’office funèbre, le révérend Michael Cosmas Magaji a encouragé les fidèles.

« Il est vrai que nous sommes affligés mais pas écrasés. Cela signifie que, même si nous souffrons d’une affliction, d’un rejet et d’un abandon terribles, nous ne serons pas vaincus par cela à cause de la puissance de soutien de Dieu. »

L’USCIRF, commission américaine pour la liberté religieuse internationale, s’est exprimée au sujet des violences commises contre les chrétiens et les musulmans chiites au Nigeria. Elle s’est dite « alarmée » et a condamné « les récents cas de violence contre les communautés religieuses au Nigeria, notamment les attaques contre les chrétiens dans les États de Kano et de Kaduna et les violences contre les musulmans chiites à Abuja ».

Le communiqué de l’USCIRF déplore le fait que les communautés chrétiennes soient les premières victimes d’un violent conflit ethno religieux depuis de nombreuses années.

Tony Perkins est commissaire de l’USCIRF. Il déplore également le manque d’actions du gouvernement nigérian.

« Nous sommes dévastés par la nouvelle de ces récentes attaques et indignés que le gouvernement nigérian n’ait pas fait plus pour empêcher ces violences et rendre justice aux auteurs. »

L’USCIRF demande à ce que le Nigeria soit à nouveau placé sur la liste des « pays particulièrement préoccupants » et Boko Haram, comme « entité particulièrement préoccupante ».

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.