Émeutes au Pakistan suite à l’acquittement d’Asia Bibi : les chrétiens en danger

Des responsables d’un parti politique extrémiste promettent « une fin horrible » et « ne reculeront devant aucun sacrifice. »

Aujourd’hui, à l’instant où l’acquittement d’Asia Bibi a été annoncé, la fureur des islamistes radicaux s’est embrasée. Au Pakistan, les minorités chrétiennes sont quotidiennement persécutées. Il en est de même pour les défenseurs des Droits de l’Homme. Tous risquent désormais de subir la colère des extrémistes.

Les responsables du parti Tehreek-e-Labaik Pakistan (TLP), groupe religieux extrémiste devenu parti politique, fondé pour soutenir les lois sur le blasphème, faisaient part des menaces qu’ils vont faire peser suite à cette décision :

« Les musulmans pakistanais prendront les mesures adéquates face aux juges […] et les conduiront à une fin horrible. […] Les adorateurs du Prophète ne reculeront face à aucun sacrifice. »

Ils s’opposent à cette décision de la Cour Suprême Pakistanaise et menacent de « paralyser les villes. »

Maulana Abdul Aziz, imam de la mosquée Rouge, haut lieu de l’extrémisme à Islamabad, a fait part de sa réaction à l’AFP :

« Cette décision envers une blasphématrice n’est pas de bon augure pour le pays. […] C’est une décision extrêmement injuste, cruelle, totalement détestable contre la charia. »

Les manifestations ont débuté dès l’annonce du verdict dans tout le pays. Les manifestants bloquent les voies de circulation, brûlent des pneus et crient des slogans hostiles à la justice. Armés de bâtons, un millier d’entre eux a bloqué l’échangeur autoroutier d’Islamabad. Sur les réseaux sociaux, des vidéos de routes bloquées commencent à circuler.

Dans les rues, un groupe d’étudiants appelle à la pendaison d’Asia Bibi.

Le gouvernement britannique appelle à la vigilance :

« Les terroristes vont très probablement tenter de lancer des attaques au Pakistan. Le terrorisme, les enlèvements et la violence sectaire sont très redoutés dans tout le pays, y compris dans les villes d’Islamabad, Rawalpindi, Lahore et Karachi. Soyez vigilant, évitez les foules, les événements publics, les rassemblements politiques, les processions religieuses et les événements sportifs, et prenez les mesures de sécurité appropriées. »

Pour en savoir plus sur la situation des chrétiens persécutés au Pakistan, vous pouvez suivre gratuitement ce parcours par email :« 10 jours à la découverte des chrétiens persécutés au Pakistan ».

Pour soutenir et bénir les chrétiens au Pakistan, vous pouvez participer au projet « Bibles pour le Pakistan » et leur offrir une ou plusieurs bibles.

La rédaction

Lire sur le même sujet :

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?