En Chine la répression démolit les croix et laisse les chrétiens battus et ensanglantés

Megachurches, nouvelle traduction de la Bible, la Chine connait actuellement une grande croissance du nombre de chrétiens.

Dans ce contexte, le gouvernement chinois a mis en place en 2013 une campagne « Three Rectifications One Demolition », afin de s’autoriser la destruction massive de « structures illégales ». Le gouvernement le dément, mais cette campagne vise clairement à freiner la montée du christianisme. Elle a permis depuis le démantèlement de plus de 2000 croix et de nombreuses arrestations de responsables religieux.

La semaine dernière, le parti communiste a envoyé des centaines de policiers pour démolir des croix. Les chrétiens des églises visées avaient été prévenus. Le gouvernement leur demandait de démanteler volontairement les croix ou de se tenir prêts à assumer les conséquences.

« Les officiers nous ont ordonné de ne pas résister. Si nous nous opposions, ils détruiraient l’église. », raconte un membre d’une église locale.

Les chrétiens se sont donc mobilisés pour protéger leurs églises, et ont assumé les conséquences : intimidations, affrontements, passages à tabac et arrestations multiples. De nombreux chrétiens ont été battus, laissés en sang par les policiers anti-émeute. Les églises de Shangen et Fenggangta ont eu l’électricité et l’eau coupées. Gu Yuere, leader de la mégachurch de Hangzou a été retiré de sa fonction et arrêté.

International Christian Concern alarme chacun au sujet de pratiques qui font, selon ce groupe, référence à des « exigences nazies ». Les chrétiens catholiques devront désormais se déplacer systématiquement avec leur carte d’identité indiquant leur foi. Cette pratique sera bientôt appliquée également aux protestants.

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?