En grève de la faim, une chrétienne chinoise militante pour les droits de l’Homme, est dans un état critique

« Je continuerai à me battre de manière chrétienne, même au prix de ma vie. Je les obligerai [les autorités chinoises] à se repentir et je continuerai à prier pour que le grand amour de Dieu me guide. »

Zhang Zhan est une ancienne avocate qui milite pour les droits de l’Homme en Chine. En février dernier, elle s’est rendue à Wuhan. Sur les réseaux sociaux, elle a ensuite dévoilé ses rapports sur l’épidémie de COVID-19 et a révélé, selon Amnesty International, la détention de journalistes indépendants ainsi que le harcèlement qui pesait sur les familles de victimes. Aujourd’hui, après des mois de grève de la faim, son état de santé est critique.

En mai 2020, elle a été arrêtée par la police de Shanghai et placée en détention provisoire. Fin juin 2020, en signe de protestation contre cette détention et afin de clamer son innocence, elle a entamé une grève de la faim.

Pendant plus de trois mois, Zhang Zhan a été enchainée, pieds et mains liés. Ses avocats rapportent également qu’elle a été alimentée de force, par intubation. Des témoignages précisent également que ses codétenus ont participé à son alimentation contrainte.

Au moment de son procès, en décembre 2020, son état s’était largement détérioré. La militante se déplaçait en fauteuil roulant. Elle a été condamnée à une peine de quatre ans d’emprisonnement, pour « avoir choisi des querelles et provoqué des troubles ».

À l’issue de ce procès, elle avait affirmé :

« Je continuerai à me battre de manière chrétienne, même au prix de ma vie. Je les obligerai [les autorités chinoises] à se repentir et je continuerai à prier pour que le grand amour de Dieu me guide. »

En juillet 2021, toujours en grève de la faim partielle, Zhang Zhan a été hospitalisée. Elle accepte de manger de petites quantités de nourriture pour éviter l’intubation et l’alimentation contrainte. Mais son état se dégrade. Elle souffrirait de problèmes de santé causés par une malnutrition sévère et d’oedème.

Mervyl Thomas, président et fondateur de Christian Solidarity Worldwide, appelle à nouveau à sa libération inconditionnelle et immédiate.

« CSW a demandé à plusieurs reprises la libération immédiate et inconditionnelle de Zhang Zhan. Nous réitérons cet appel aujourd’hui. Mme Zhang a été illégalement emprisonnée pour avoir exercé ses droits fondamentaux à la liberté d’expression. La détérioration rapide de sa santé est alarmante. Nous appelons instamment les autorités chinoises à libérer Zhang Zhan sur parole médicale dès que possible et à veiller à ce qu’elle reçoive des soins médicaux rapides et adéquats. Nous appelons en outre les autorités à veiller à ce que sa famille soit autorisée à la rencontrer directement et reçoive des informations opportunes et précises des professionnels de la santé sur son état et son statut. »

M.C.

Image : Capture d’écran / YouTube

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.