En Guinée, les chrétiens évangéliques appellent à prier « pour l’unité de l’église » après le coup d’ État

Après le coup d’Etat du 5 septembre dernier qui a mené à l’arrestation du président guinéen Alpha Condé, les dirigeants évangéliques de Guinée appellent les chrétiens du monde entier à prier pour leur pays.

Dimanche dernier, après le coup d’État mené par le chef des forces spéciales guinéen, le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya, le président de la Guinée, Alpha Condé a été arrêté.

Selon Associated Press, les frontières du pays ont ensuite été fermées et sa constitution a été déclarée invalide lors d’une annonce à la télévision par le chef des forces spéciales. « Le devoir d’un soldat est de sauver le pays » a déclaré le lieutenant-colonel avant d’ajouter que la politique ne sera plus confié « à un seul homme », et qu’elle serait entre les mains du peuple.

Un coup d’Etat « surprise » selon le pasteur de la World Alliance Community Church de Guinée, Isaac Mara, qui affirme que « personne ne savait ce qui allait arriver ».

« Les habitants de la capitale [Conakry] se sont réveillés dimanche matin au bruit des fusils, mais personne ne savait rien. Ce n’est que dans l’après-midi que la population a été informée de l’arrestation du président. »

Emmanuel Ouamouno, pasteur d’une église des Assemblées de Dieu dans le pays et également chef du ministère de la radio évangélique IBRA décrit un coup d’Etat « rapide » et facile qui semble mettre tout le monde d’accord.

« Imaginez qu’en 30 minutes le président d’une nation soit arrêté comme un simple voleur et qu’il n’y ait pas de dégâts ni d’effusion de sang. Même la garde présidentielle ne s’est pas opposée aux forces spéciales dirigées par le colonel Doumbouya. Je suis très surpris de voir cela. Je pense que le coup était très bien préparé. Tout le monde a l’air content. »

Evangelical Focus rapporte que les dirigeants évangéliques du pays s’attendent « pour l’instant » à ce que « le coup d’État reste dans la sphère politique et mènera une transition sans conséquences négatives pour les droits et les libertés, telles que la liberté religieuse ».

Tamba Alexis Kondiano, co-fondateur de la plateforme « Chrétiens de Guinée », une page Facebook créée pendant la pandémie pour « promouvoir la Parole de Dieu », révèle que « la situation des églises en Guinée avant ce coup d’État était bonne, malgré la discrimination et la persécution morale et parfois physique des chrétiens dans certaines parties du pays ».

« En général, nous vivons ensemble dans la coexistence, acceptant ce mode de vie imposé par la majorité musulmane. Depuis 2012, les églises évangéliques se développent et prennent pied dans toutes les régions du pays » a-t-il ajouté.

La pasteur Mara rappelle lui que si « pour le moment, la coexistence entre l’église et les autres groupes religieux se passe bien. La seule difficulté est que le pays est majoritairement islamique, il est donc difficile pour un chrétien de trouver un emploi ou un logement si le propriétaire est musulman ».

En attendant de voir quels seront les effets de la chute du gouvernement à plus long terme pour le pays et pour les chrétiens, les dirigeants évangéliques appellent les chrétiens du monde entier à s’unir en prière pour « l’unité de l’église dans le pays, pour la stabilité socio-politique et pour un soutien matériel pour mener à bien plusieurs projets qui cherchent à promouvoir l’évangile en Guinée. »

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.