En Haïti après l’assassinat du président Jovenel Moïse, le premier ministre déclare l’état de siège

Le président haïtien Jovenel Moïse a été assassiné chez lui, dans la nuit du mardi 6 au mercredi 7 juillet par un commando d’hommes armés. Le premier ministre, Claude Joseph, déclare l’état de siège. 

Mercredi à 5 heures du matin, le premier ministre Claude Joseph a publié un communiqué de presse dans lequel il a annoncé l’assassinat du président de la République d’Haïti, Jovenel Moïse.

« Vers une 1 heure du matin, dans la nuit du mardi 6 au mercredi 7 juillet 2021, un groupe d’individus non identifiés, dont certains parlaient en espagnol, ont attaqué la résidence privée du Président de la République et ainsi blessé mortellement le Chef de l’Etat. »

Son épouse, Martine Moïse, a également été blessée par balle, elle est actuellement soignée en Floride où elle a été évacuée par avion. Claude Joseph, le premier ministre a confié qu’elle était hors de danger et que son état était « stable » rapporte Le Nouvelliste, le grand quotidien du pays.

Leur fille, Jomarlie Jovenel Moïse, également présente au moment de l’attaque, s’est cachée dans la chambre de son frère, tandis que le personnel de maison du président a été ligoté par les membres du commando.

Dans le communiqué, le premier ministre a condamné « cet acte odieux, inhumain et barbare » et appelé la population « au calme ». « Toutes les mesures sont prises afin de garantir la continuité de l’Etat et protéger la Nation » affirme-t-il.

Un appel à garder son calme que le premier ministre a réitéré mercredi 7 juillet, sur la Télévision nationale à la suite d’un Conseil des ministres spécial au cours duquel il a tenté de rassurer la population affirmant que la situation « est sous contrôle ». Il a également déclaré que le pays était « en état de siège », sans donner plus d’explications sur les implications de cet « état de siège », des propos relayés par Le Nouvelliste.

« Etant le chef du gouvernement toujours en fonction, j’ai réuni ce matin le Conseil supérieur de la Police nationale. Dans la stricte application de l’article 149 de la Constitution, je viens tout juste de présider un Conseil des ministres à l’extraordinaire où nous avons décidé de déclarer l’état de siège sur tout le pays « 

Léon Charles, directeur général de la police nationale d’Haïti, a annoncé la mort de quatre assaillants impliqués dans l’assassinat de  Jovenel Moïse et l’arrestation de deux d’entre eux, lors d’une conférence de presse le 7 juillet qui s’est déroulée dans la résidence prive de Claude Joseph.

« Suivant les instructions que nous avions reçues, nous avons pourchassé les mercenaires. Nous les avons empêchés de sortir de la scène de crime. Certains se sont réfugiés à Pèlerin et nous avons engagé le combat avec eux. 4 d’entre eux ont été tués, 2 ont été interceptés et sont sous notre contrôle. »

Camille Westphal Perrier

Crédit image : Gregory Reed / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.