En Inde, des chrétiens battus par des nationalistes hindous pendant une réunion de prière

« Les extrémistes hindous pénètrent au milieu des services religieux et menacent et maltraitent les personnes présentes. Si cela ne fait pas peur aux chrétiens, les extrémistes engagent la police et ferment l’église et la communauté de force, et chassent les fidèles. »

E
n Inde, dans l’État du Tamil Nadu, des chrétiens s’étaient rassemblés vendredi dans leur église Praise The Lord. Alors qu’ils priaient, six nationalistes hindous se sont introduits dans leurs locaux et les ont attaqués.

Une femme de 70 ans a été blessée à la tête, d’autres souffrent de fracture ou d’ecchymoses. Le pasteur, Philip Rangasamy, a été menacé, tout comme les fidèles. Ils seront tués, s’ils osent encore prier. Les Bibles et recueils de chants ont été détruits. Les agresseurs ont été arrêtés. Ils avaient déjà agressé cette communauté en février dernier.

Mange Singh coordonne des églises de maison dans 85 villages des contreforts de l’Himalaya. Elle dénonce la violence des extrémistes hindous :

« Les extrémistes hindous pénètrent au milieu des services religieux et menacent et maltraitent les personnes présentes. Si cela ne fait pas peur aux chrétiens, les extrémistes engagent la police et ferment l’église et la communauté de force, et chassent les fidèles. »

Néhémie Christie, directrice de la législation et de la réglementation du Synode des églises pentecôtistes au Tamil Nadu, dénonce l’inaction du gouvernement :

« Il est navrant de voir que le gouvernement a ignoré les appels répétés de militants des droits de l’homme au sujet de l’intolérance religieuse grandissante dans l’État. L’église organise des services de prière depuis 13 ans. Nous avions souligné l’impunité dont jouissaient les acteurs non étatiques dans cette église depuis le premier incident survenu le 10 février. Nous avons même partagé la séquence vidéo de l’intrusion avec la police à ce moment-là et avons sollicité l’aide d’agents pour prendre des mesures contre les auteurs mais rien n’a été fait. L’apathie et la négligence de la police ont eu pour conséquence que plus de personnes ont été blessées et cela risque de se multiplier. Cela devient une caractéristique courante dans tout le Tamil Nadu. J’appelle le gouvernement à prendre des mesures sévères à l’encontre de ces policiers pour leur mépris dans la protection et la préservation de la primauté du droit. « 

Le dernier rapport de l’USCIRF souligne également l’impunité fréquente des responsables de ces agressions.

M.C.

Crédit Image : suronin / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.