En Inde, des chrétiens sont persécutés car leurs prières feraient fuir les dieux des villageois animistes

« Quand vous priez, nos dieux nous quittent, alors vous devez arrêter de prier. Nous ne vous laisserons pas faire des prières à l’intérieur du village. »

Douze familles chrétiennes sont en train de subir une effroyable vague de persécution. Et la cause de leur tourment est clairement verbalisée par leurs voisins animistes. Les prières chrétiennes auraient chassé les dieux de la tribu animiste de Badaguda, dans l’État d’Odisha, en Inde.

Le chef du village a fait passer leur message aux chrétiens :

« Quand vous priez, nos dieux nous quittent, alors vous devez arrêter de prier. Nous ne vous laisserons pas faire des prières à l’intérieur du village. »

Alors les chrétiens ont bâti une église de fortune à l’extérieur du village. Mais cela n’a pas suffi. Un mois plus tard, le 13 mars dernier, plus de 100 villageois armés de matraques sont venus à leur rencontre. Ils ont battu les chrétiens et mis le feu à leur église.

Puis les hommes ont battu les chrétiens rassemblés. La femme du pasteur, Sukanti Khora, raconte :

« Ils nous ont frappés avec tout ce que leurs mains pouvaient trouver. »

Sans église, les chrétiens doivent désormais se rassembler en plein-air, ce qui les rend « encore plus vulnérables », selon le pasteur Khora. Depuis six mois, ils vivent dans la crainte de nouvelles agressions.

Ces familles dont devenues chrétiennes il y a deux ans. Et depuis, elles subissent une persécution quasi-quotidienne, comme l’explique le pasteur.

« Les douze familles chrétiennes ont fait face à une opposition presque tous les jours depuis le jour où elles ont décidé de suivre la foi chrétienne. »

Les chrétiens sont battus et menacés de mort, leurs maisons sont vandalisées. Une grand-mère a été battue à coups de pierre par son petit-fils qui voulait lui « briser le visage ». Elle ne doit sa survie qu’à sa fille, qui a réussi a stoppé l’agression. Mais elle risque de devenir aveugle à cause de la violence des coups portés.

Un pasteur indien dénonce le fait que cette violence se fasse en toute impunité.

« La gravité de l’agression, les intentions presque meurtrières et le port d’armes sont tous ignorés par la police. »

Pour le pasteur Sudhakar Khosla, cette persécution est liée au « lavage de cerveau » réalisé par les membres du groupe extrémiste hindou Rashtriya Swayamsevak Sangh.

M.C.

Source08 : Morning Star News

Crédit Image : Morning Star News

 

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.