En Inde, des journalistes filment la persécution de chrétiens dans une église de maison

« Soudain, la foule est entrée de force dans la maison d’un membre de notre église où nous nous sommes réunis avec ma famille pour prier ensemble. Ils ont commencé à nous insulter dans un langage extrêmement grossier. Bientôt, les médias et les caméramans ont commencé à enregistrer l’échange. »

En décembre dernier, les chrétiens d’une église de maison en Inde ont été pris pour cible par des hindous, qui sont venus les insulter pendant le culte. La maison est pourtant située dans un quartier sécurisé, à 100 mètres d’un poste de police.

Selon Morning Star News, les assaillants, des membres du groupe extrémiste hindou Bajrang Dal, ont invité des journalistes locaux à assister à la scène de violence, afin « ​​d’attiser le sentiment public contre les chrétiens ».

Le pasteur Pawan Kumar témoigne de cette attaque auprès de Morning Star News;

« Soudain, la foule est entrée de force dans la maison d’un membre de notre église où nous nous sommes réunis avec ma famille pour prier ensemble. Ils ont commencé à nous insulter dans un langage extrêmement grossier. Bientôt, les médias et les caméramans ont commencé à enregistrer l’échange. »

Le pasteur explique avoir demandé pourquoi tout ceci était filmé et affirmé qu’ils n’avaient rien fait de mal.

« Mais ils n’ont pas tenu compte de nos demandes – ils ont dit que nous lavions le cerveau des hindous pour les attirer vers le christianisme. Je leur ai dit : ‘Il n’est écrit nulle part dans la Bible que nous devrions laver le cerveau des autres pour les attirer vers le christianisme. Vous avez totalement mal compris notre foi. On nous demande d’aimer tout le monde, quelle que soit sa religion, sa caste ou sa secte’. »

Quand la police est arrivée, 15 minutes plus tard, Morning Star News précise qu’elle a humilié les chrétiens.

« Au lieu de nous protéger des militants hindous, ils nous ont tenus pour responsables de l’agitation. Ils nous ont dit que nous ne devrions pas nous rassembler du tout. Nous suivions les consignes de sécurité du COVID-19 et exercions uniquement notre droit à la liberté religieuse en vertu de l’article 25. »

Le pasteur précise que les médias ont ensuite faussement fait état de conversions forcées. La police a également précisé au pasteur qu’il devait obtenir l’autorisation avant de se rassembler pour prier.

« La prière est une activité quotidienne, et nous accueillons toute personne qui vient à nous au nom du Christ. Nous nous réunissons chez les croyants pour des prières pour les malades, des funérailles ou des anniversaires et des mariages. Dans quelle mesure est-il raisonnable de demander la permission de prier ? À ce rythme, nous devrions leur demander quotidiennement si nous pouvons prier. »

Cette attaque est la première que cette église de maison ait eu à subir.

M.C.

Crédit Image : Morning Star News

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.