En Inde : Les autorités enlèvent 12 enfants et démolissent leur école chrétienne

« Les enfants pleuraient, ils suppliaient, ils ne voulaient pas partir. Ils se sont accrochés aux branches et aux arbres. Mais sans pitié, ils ont été enlevés et emmenés. »

L’
école chrétienne, que le pasteur Pursuru Vijay Kumai avait fondée dans la forêt de Malkangiri, était appréciée dans toute la région. Plus de 250 enfants y venaient, parcourant parfois 45 kilomètres chaque jour pour y étudier.

Mais les autorités ont envoyé 50 personnes pour détruire l’école et le foyer où des orphelins habitaient. Ils ont enlevé 12 enfants, parmi eux 6 orphelins. Le récit de Pursuru est tragique :

« Les enfants pleuraient, ils suppliaient, ils ne voulaient pas partir. Ils se sont accrochés aux branches et aux arbres. Mais sans pitié, ils ont été enlevés et emmenés. »

Pursuru et ses parents ont tenté de s’opposer de manière pacifique à ce drame, mais ils ont été battus :

« J’ai pleuré et ai supplié l’officier responsable, lui rappelant que le terrain m’avait été attribué par l’ancien officier, mais en vain. J’avais énormément investi dans le bâtiment et les meubles, et tout est maintenant parti. L’équipe de démolition a tout détruit, y compris les lits, les bancs et les tableaux noirs. Quand nous avons protesté pacifiquement, ils nous ont battus. Je leur ai dit qu’ils sont aujourd’hui officiers parce qu’ils ont eu la possibilité d’étudier et qu’ils devraient donner cette opportunité à ces enfants de la tribu, mais personne ne m’a écouté. »

Chandra Shekhar Singh est commandant d’un poste des forces de sécurité des frontières à proximité de l’école. Il se dit découragé et déclare que les autorités ont détruit une école qui était une bénédiction pour la communauté. Le travail de Pursuru était effectivement reconnu, même par le chef du village.

« Tout le village m’aime et reconnaît mon travail», a-t-il déclaré. « Ils m’ont vu travailler dur pour élever leurs enfants. »

Ces atrocités font suite aux propos mensongers tenus par un dirigeant local du Rashtriya Shayamsevak Sangh (RSS), groupe nationaliste hindou paramilitaire. Selon l’USCIRF, mène les « campagnes multifacettes » de ce groupe « contribuent de manière importante à la hausse de la violence religieuse et de la persécution ».

La famille de Pursuru vit désormais sous les arbres. Le pasteur s’inquiète du devenir des enfants enlevés :

« Ils couraient dans le village, gâchant leur vie, et personne ne s’en souciait. C’est alors que Dieu a mis dans mon coeur d’éduquer ces petits enfants. […] J’ai construit des salles de classe avec un hangar temporaire en métal, des bambous et des briques et j’ai commencé à donner des cours dans la région.[…] Ces enfants orphelins étaient avec moi depuis sept ans. Je suis comme leur père. Où ont-ils pu aller ? »

M.C.

Crédit Image : Sumit.Kumar.99 / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?