En Inde, les urgences d’un hôpital catholique ont été dévastées par une foule en colère

Les urgences de l’hôpital catholique de Nazareth à Mokama en Inde ont été fermées après avoir été attaquées par un groupe d’environ trente personnes qui a violemment agressé plusieurs religieuses. 

Dans l’État indien du Bihar, l’hôpital catholique de Nazareth a été violemment attaqué le 16 juillet dernier. L’administratrice de l’établissement, sœur Anjana Kunnath a rapporté à l’Agence Fides qu’un groupe d’environ 30 personnes s’est introduit dans le service des urgences de l’hôpital, a dévasté les lieux et a agressé plusieurs membres du personnel.

Avant l’attaque, le groupe avait emmené aux urgences un homme âgé de 40 ans gravement blessé par balle alors qu’il rentrait du travail à moto, dont la mort a été confirmée par le médecin de garde à son arrivée à l’hôpital. Cependant, la religieuse explique que « la foule a insisté sur le fait que l’homme avait encore un battement de cœur ». C’est alors qu’ils ont commencé à « menacer » et « terroriser le personnel médical, le gardien et les autres patients ».

Aruna Kerketta, une religieuse qui travaille aux urgences a été violemment frappée alors que des policiers de Mokama, présents sur place « sont restés à l’écart », malgré la violence qui s’est déversée sur l’hôpital.

À propos du patient décédé, sœur Anjana Kunnath affirme qu’il est « tragique de perdre soudainement un jeune homme comme cela », elle ajoute également qu’il est « tout aussi tragique de terroriser les infirmières de garde et le médecin ».

« Notre établissement est au service de la région et de la population locale, sans aucune discrimination, il est dans l’intérêt de tous de le préserver et de le faire fonctionner » conclut l’administratrice de l’hôpital.

Camille Westphal Perrier

Crédit image : Abshine love / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.