En Inde, un pasteur attaché à un arbre et battu pendant 3 heures est accusé de « conversions illégales »

Battu pendant des heures en Inde, le pasteur Keralli est désormais accusé d’être « impliqué dans des conversions illégales ».

Manju Keralli est pasteur en Inde. Il était au culte dans le village de Bennakoop quand une foule de nationalistes hindous extrémistes a pénétré leur lieu de culte. Ils ont insulté les chrétiens présents, les ont agressés, ont détruit leurs instruments et le mobilier de l’église avant de se saisir du pasteur.

Le pasteur Keralli a pu raconter cet évènement tragique auprès de International Christian Concern.

« Je suis tombé par terre après avoir reçu plusieurs coups de poing et coups de pied. Ensuite, ils m’ont traîné en dehors de la salle de réunion, ils m’ont attaché à un arbre à l’extérieur et m’ont à nouveau frappé à coups de poing. Ils m’ont emmené à deux autres endroits dans le même village et m’ont attaché à un poteau électrique, puis à un pilier sur le marché. Ils n’ont pas cessé ce harcèlement physique pendant plus de trois heures. »

La police a fini par arriver et conduire Manju Keralli au poste. Mais là encore, le pasteur a subi des menaces.

« Même la police m’a menacé, avec des propos grossiers. Ils disaient que je n’avais pas le droit de vivre dans ce pays parce que je pratiquais une foi étrangère. »

Pire encore, la police a déposé plainte contre lui, au titre de l’article 295 de la législation indienne. Manju est accusé d’être « impliqué dans des conversions illégales ».

Désormais en fuite, il reste caché, mais souffre de nombreuses blessures.

« Je ne peux pas m’asseoir car j’ai une blessure au dos . Les médecins soupçonnent une fracture de la colonne vertébrale. J’ai de fortes douleurs dans le bas-ventre et j’ai du mal à respirer. »

M.C.

Crédit Image : Almazoff / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.