En Inde, un pasteur pleure devant Dieu car sa fille est menacée de mort

« J’ai pleuré devant le Seigneur pendant des heures. Je lui ai demandé quelle était la faute de mes enfants et pourquoi ils étaient traités de cette façon ? »

Lalu Kirade est un pasteur. Il vit en Inde, dans le village de Bilood, dans le Madhya Pradesh, avec sa femme, ses parents et ses quatre enfants. Le 9 mars dernier, la famille a été prise à partie par des villageois. Expulsés, ils ont trouvé refuge dans la jungle. Mais quand la jeune fille est retournée au village pour aller à l’école, elle a été menacée de mort.

Lundi 9 mars, au milieu de la nuit, la famille de Lalu Kirade a été menacée par un villageois, nommé Laxman. Deux heures après, il revient chez eux avec sept autres personnes armées de bâton. Son plus jeune fils, âgé de 5 ans, et ses parents ont été battus, le stock de nourriture a été pillé et la maison a été dévastée. La famille refusait toujours de renier sa foi en Jésus, elle a été expulsée.

« Mon voisin d’à côté, sa femme, ses trois fils et d’autres hommes du village qui me connaissaient depuis ma naissance, se sont joints à Laxman, ont cassé ma maison et ont exigé que je sois excommunié. »

C’est dans la jungle qu’elle s’est réfugiée pendant deux jours.  Mais le 11 mars, la jeune fille de Lalu a dû retourner au village pour se rendre dans son école. Elle a été agressée par la femme de Laxman. Son père raconte les faits à Morning Star News.

« La femme de Laxman la tenait par les cheveux, et lui a demandé comment elle osait entrer dans le village. Elle lui a dit qu’elle ne pouvait pas manquer l’école car elle avait ses examens annuels. Mais la femme de Laxman a tiré les cheveux de ma fille et l’a menacée, affirmant qu’elle ne voulait pas la voir dans le village, sinon elle serait battue à mort. »

Lalu a quatre enfants, trois enfants âgés de 5 à 11 ans et sa fille. Le fait qu’elle ait été victime d’une telle agression a été un moment terrible pour le pasteur.

« J’ai pleuré devant le Seigneur pendant des heures. Je lui ai demandé quelle était la faute de mes enfants et pourquoi ils étaient traités de cette façon ? »

Laxman lui a proposé de rebâtir sa maison à la condition qu’il renie Jésus.

« Laxman m’a dit qu’il était prêt à m’aider à construire ma maison et à tout remettre comme c’était, à la condition que je renonce à Jésus et que j’arrête de prier. Je lui ai dit qu’ils ont cassé ma maison parce que c’était un lieu de culte du Dieu vivant, mais que ce qu’ils ne savaient pas, c’est que partout où je construirai ma maison, le lieu de culte de Dieu y sera établi. Alors, je lui ai dit que je ne renoncerai pas à Christ. »

Après avoir passé deux nuits dans la jungle, la famille est maintenant à l’abri dans une église à cinq kilomètres de leur village. Elle est soutenue par la Evangelical Fellowship of India. Lalu continue d’affirmer sa confiance en Dieu.

« Mais je suis sûr que Dieu a tout prévu pour nous. Je ne m’inquiète pas pour moi, je suis arrivé les mains vides, je repartirai les mains vides, seule l’œuvre de Dieu ne doit pas s’arrêter. »

Par crainte des représailles sur ses enfants, le pasteur a choisi de ne pas porter plainte.

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.