En Inde, une jeune dalit de 7 ans sacrifiée dans le cadre de pratiques tantriques

« Ces attaques innommables contre les filles sont devenues une ‘maladie chronique’. Nos filles sont les plus vulnérables de la société et nos filles dalits sont les plus exploitées et les plus faibles de la société et ces violations sont extrêmement inquiétantes. C’est un échec spirituel. »

Elle n’avait que sept ans. Le soir de la fête de Diwali, en Inde, une jeune dalit, caste autrefois appelée intouchable, a été kidnappée, agressée sexuellement et assassinée. Son foie a été enlevé de son corps.

Derrière ce drame indicible, une pratique tantrique selon laquelle manger le foie d’un enfant aiderait un couple à concevoir un enfant.

Selon l’Indian Express, la fillette a disparu alors qu’elle jouait devant chez elle.

« Le lendemain matin, son corps mutilé a été retrouvé à environ un kilomètre du village près d’une jungle. Des officiers supérieurs, ainsi que des équipes médico-légales et une escouade de chiens, se sont rendus sur place et plus tard, nous avons découvert que deux jeunes du quartier avaient enlevé la jeune fille sous prétexte de lui donner un paquet de croustilles. Le duo a tenté de l’agresser sexuellement, et face à la résistance, ils lui ont attaché les mains. »

Selon la police, les accusés ont reconnu avoir agressé sexuellement la fillette, l’avoir étranglée, puis lui avoir ouvert le ventre pour récupérer ses organes.

« L’oncle et sa femme ont déclaré qu’ils n’étaient pas en mesure d’avoir un enfant depuis leur mariage en 1999 et pensaient que manger le foie de la fille les aiderait à avoir un enfant. Les deux hommes étaient en état d’ébriété. Ils ont pris la fille, l’ont agressée sexuellement avant de lui ouvrir le corps et de porter son foie à leur oncle. La police n’a pas retrouvé l’organe chez ce dernier. »

Les deux hommes auraient été payés 1500 roupies indiennes pour ce crime, soit environ 17 euros.

Le média The Wire explique qu’aux alentours de la fête de Diwali, on rapporte de nombreux faits liés aux “rituels de magie noire”.

Selon Felix Machado, secrétaire général des évêques indiens, “ces attaques innommables contre les filles sont devenues une « maladie chronique ». Il dénonce des « crimes horribles ».

« Ces attaques innommables contre les filles sont devenues une ‘maladie chronique’. Nos filles sont les plus vulnérables de la société et nos filles dalits sont les plus exploitées et les plus faibles de la société et ces violations sont extrêmement inquiétantes. C’est un échec spirituel. »

Il en appelle à l’application de la législation, mais aussi à la mise en place d’actions au niveau de la « famille, société, communauté, école, administration civique, police et aussi chefs spirituels ».

M.C.

Crédit image : Indian Stock images / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.