En Indonésie, « l’Appli Hérésie » facilite les procédures de plainte pour blasphème et répertorie les fatwas

« Smart Grip », appelée localement « Smart Pakem » a été surnommée « L’application Hérésie ». Les observateurs et défenseurs des libertés redoutent qu’elle n’aggrave les discriminations et les persécutions subies par les minorités.

Mise à disposition par le haut parquet de Jakarta et disponible sur Google Play Store uniquement dans cette région, Smart Pakem pourra être utilisée par 30 millions de personnes. L’objectif annoncé est de pouvoir signaler les groupes pratiquants des « religions non reconnues » dans le pays, ou des « interprétations non orthodoxes » de l’islam, de l’hindouisme, du christianisme ou du bouddhisme. Nirwan Nawawi, porte-parole du bureau du procureur, déclare dans un communiqué :

« L’objectif […] est de faciliter l’accès aux informations sur la propagation des croyances en Indonésie, d’éduquer le public et de l’empêcher de suivre les doctrines d’un individu ou d’un groupe qui ne sont pas conformes à la réglementation. »

Andreas Harsono de Human Rights Watch déplore cette « innovation ».

« Cela va de pire en pire – une autre étape dangereuse pour discriminer les minorités religieuses en Indonésie. »

Pour Bonar Tigor Naipospos, vice-président du groupe de défense des droits Setara Institute,

« C’est dangereux, car si la société en général n’aime pas un groupe, il les signalera via l’application et cela créera des problèmes. »

Bruce Allen, de l’organisation Forgotten Missionaries International s’est exprimé pour MNN.

« L’application va également répertorier les édits religieux ou les fatwas annoncés contre certaines personnes ou certains groupes. Cela ne ferait que donner aux gens les moyens de chasser et d’attaquer plus facilement les personnes soupçonnées de croyance ou d’activité non orthodoxe. C’est vraiment effrayant d’envisager les conséquences possibles. »

L’Indonésie est le plus grand pays à majorité musulmane au monde. Il est néanmoins connu pour sa tolérance religieuse. Mais cette tolérance serait-elle en train de disparaître. Bruce Allen constate que l’islam radical gagne du terrain dans tout le pays et que cela a un impact sur le gouvernement, l’éducation, la banque, le commerce et la politique.

Certains musulmans radicaux tenteraient même d’imposer la charia à la place de la Constitution. Les chrétiens locaux redoutent une recrudescence des persécutions au cours des deux prochaines années. Ils craignent désormais que l’application légitime les accusations portées par les gens et crée une atmosphère similaire à celle du Pakistan, où rappelons-le, l’application de la loi sur le blasphème aboutit trop souvent à une justice de rue.

« Nous détesterions que cela se produise en Indonésie. Ils ont déjà vu des choses comme cette attaque coordonnée contre trois églises différentes… Auparavant, le gouverneur de Jakarta, Ahok (un chrétien qui faisait un travail formidable), avait été accusé de blasphème. Il purge actuellement une peine de prison de quelques années. »

Cette nouvelle application pourrait donc avoir des répercussions graves sur la vie des chrétiens et des autres minorités religieuses.

Ne les oublions pas.
Prions pour les chrétiens de Jakarta.

La rédaction

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?