En Israël, des archéologues ont découvert une basilique romaine vieille de 2 000 ans

Dans la ville côtière d’Ashkelon en Israël, des archéologues ont découvert une basilique romaine vieille de 2 000 ans.

C’est au cours d’un projet de conservation et de restauration dans le parc national de Tel Ashkelon, initié et financé par The Israel Nature and Parks Authority, la municipalité d’Ashkelon et la Fondation Leon Levy, que des archéologues israéliens ont fait cette incroyable découverte : une splendide basilique vieille de 2 000 ans, la plus grande de ce genre en Israël.

Sur Facebook, l’Israel Antiquities Authority a publié quelques photos des fouilles et révèle les « découvertes passionnantes » faites par l’équipe d’archéologues.

D’après Rachel Bar-Natan, Saar Ganor et Federico Kobrin, directeurs des fouilles, la basilique, qui mesure 115×34 mètres, a été « établie au centre d’Ashkelon » puis rénovée lors de la « dynastie romaine des Sévères, aux IIe et IIIe siècles de notre ère ». À cette époque, « des éléments architecturaux en marbre ont été ajoutés sur le site » ainsi qu’un « petit théâtre ».

Des pièces de monnaies hérodiennes ont également été découvertes dans les sols antiques de la structure qui révèlent qu’elle a été construite  » à l’époque de l’un des plus grands constructeurs ayant jamais vécu dans le pays ». Les directeurs des fouilles évoquent les écrits de l’historien Josèphe qui mentionnent « la construction d’Hérode dans la ville d’Ashkelon » et « liste des fontaines, un bain public et des salles à colonnade ».

Le marbre utilisé pour construire les sols et autres structures a été importé d’Asie Mineure dans des navires marchands rapporte l’Israel Antiquities Authority. Les excavateurs ont trouvé environ 200 objets en marbre pesant des centaines de tonnes, dont des dizaines de colonnes portants des motifs végétaux.

À l’époque romaine, la vie publique tournait autour de la basilique. C’est là que les citoyens romains se réunissaient pour des questions sociales, juridiques et commerciales, et se rendaient également à des spectacles ou à des cérémonies religieuses.

La basilique a toutefois été détruite et abandonnée par les Romains après un tremblement de terre en 363 après JC rapporte The Jerusalem Post. Le site a ensuite été transformé en zone industrielle au 8e et 12e siècles, et certains des objets en marbre ont été réutilisés.

Le public pourra découvrir prochainement ces nouvelles découvertes archéologiques, à l’issue de vastes travaux de développement, de conservation et de restauration du parc national de Tel Ashkelon. Le maire d’Ashkelon, Tomer Glam l’affirme, le parc national d’Ashkelon est un des « sites antiques les plus importants, à la fois en Israël et dans le monde ».

« Je suis convaincu que les travaux de restauration et de conservation du parc, les nouvelles découvertes archéologiques et les travaux d’aménagement – y compris de nouveaux sentiers accessibles – contribueront de manière significative à la beauté naturelle du parc et renforceront son statut de plus beau parc d’Israël. »

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.