En Israël, une mère est tuée par son fils à cause de sa foi chrétienne

Parce qu’elle était devenue chrétienne, la victime aurait été étranglée par son propre fils. Son corps aurait ensuite été placé dans un trou, puis recouvert de pierres et de feuilles, près du Jourdain en Israël.

Rasha Muklasha avait 46 ans. Elle était mère de cinq enfants. Selon le chef d’accusation qui pèse contre lui, son fils, Muad Hib, 27 ans, l’aurait tué avant de cacher son corps près du Jourdain.

Le Times of Israel rapporte que Rasha Muklasha avait quitté sa famille en 2006, avant de devenir chrétienne orthodoxe.

Suite à la mort de son ex-mari, Rasha a souhaité reprendre contact avec ses enfants. Son fils, Hib, aurait alors organisé une réunion avec elle, le 5 août dernier, dans l’intention de la tuer et de se débarrasser de son corps. Selon le chef d’accusation, le meurtre serait prémédité et la colère du fils suite à la conversion de sa mère serait le mobile du meurtre. Le suspect aurait « étranglé la défunte avec une corde ou ses mains, seule ou avec d’autres, avec l’intention de provoquer sa mort ».

Alors qu’il roulait à destination du Jourdain pour cacher le corps de sa mère, Hib aurait percuté un premier barrage routier de la police. Réussissant à leur échapper, il aurait pu cacher le corps de sa mère dans un trou creusé dans le sol, puis recouvert de pierres et de feuilles.

Après avoir quitté le lieu, il aurait alors franchi un autre barrage routier mis en place dans le cadre de l’enquête. Le suspect a été arrêté.

Grâce à des moyens aériens et terrestres mis en place par la police, le corps de la victime a pu être retrouvé.

Selon le Jerusalem Post, d’autres membres de la famille ont été interrogés, avant d’être libérés. Le frère cadet est reconnu comme l’auteur principal du crime.

M.C.

Crédit image : Gregory Gerber / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.