En Ouganda, une femme a été battue et empoisonnée par son père pour s’être convertie au christianisme

Dans l’est de l’Ouganda, une femme âgée de 38 ans, récemment convertie au christianisme, est hospitalisée après avoir été agressée et empoisonnée par des membres de sa famille. 

Hajat Habiiba Namuwaya a rencontré Jésus le 24 février dernier, une conversion au christianisme que sa famille lui a fait payer le prix fort.

« Ma mère m’a prévenu que notre famille prévoyait de me tuer » raconte Hajat Habiiba Namuwaya à Morning Star News depuis son lit d’hôpital. Elle a partagé ses craintes avec son pasteur qui a accepté de l’héberger et a fui son domicile situé dans le village de Namakoko.

Cependant, le 20 juin son père ainsi que des proches l’ont retrouvé et ont commencé à la battre.

« Il a commencé à me battre et à me torturer avec un objet contondant, m’infligeant des contusions au dos, à la poitrine et aux jambes, et m’a finalement forcé à boire du poison, auquel j’ai essayé de résister mais j’en ai avalé que peu » relate la chrétienne.

Les voisins ont finalement entendu ses appels à l’aide et c’est à ce moment-là que les assaillants ont quitté les lieux. Le pasteur n’était pas présent lors de l’attaque mais il est revenu plus tard, après avoir été prévenu par des voisins.

« Quand il m’a trouvé j’étais entre la vie et la mort » témoigne Hajat Habiiba Namuwaya qui a ensuite été transportée « d’urgence à la clinique voisine pour les premiers soins ». Cette mère de trois enfants âgés de 5,7 et 12 ans peine à se remettre de ses blessures, elle rapporte qu’elle est « agitée » et qu’elle souffre encore d’une « douleur continue à l’estomac ».

Elle a fait le choix de ne pas signaler l’incident à la police de peur que sa famille ne riposte et n’invente de fausses accusations à son égard.

Camille Westphal Perrier

Crédit image : doxomimesis / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.