En Pologne, les associations pro vie et l’Eglise catholique réclament l’interdiction de l’IVG

Des associations Pro Vie et l’Église catholique demandent au gouvernement polonais d’interdire totalement l’IVG. Des manifestants pro IVG s’y opposent et réclament une meilleure prise en charge des femmes enceintes.

Ce pays très catholique a déjà une loi très restrictive en ce qui concerne l’IVG. Elle n’est autorisée que dans trois cas : santé de la mère en jeu, pathologie grave de l’embryon ou grossesse issue d’un inceste ou d’un viol. Les associations pro vie, soutenues par l’Église catholique, réclament l’interdiction pure et simple de l’IVG. Le week-end dernier les évêques ont demandé à tous les prêtres de lire en chaire le communiqué de presse adressé au gouvernement polonais, dont la majorité est actuellement ultra conservatrice. Les polonais se déclarent à 90 % catholiques, et les églises sont combles le dimanche matin.

Ce même dimanche 3 avril une foule de 5000 personnes pro IVG a manifesté devant le Parlement Polonais. Des manifestations avaient aussi lieu dans toutes les grandes villes du pays. Beaucoup brandissaient des cintres, symboles des pratiques archaïques et dangereuses auxquelles ils refusent de revenir si cette loi devait passer.

Le sujet de l’IVG divise profondément le peuple polonais. Moins d’un quart de la population est d’accord pour un durcissement de la loi alors que 51 % souhaite une libéralisation de ces pratiques. Certaines femmes se disent terrifiées à l’idée d’être accusées d’IVG lors d’une fausse couche. Les médecins sont aussi sur la sellette.

Une manifestante témoigne :

« C’est d’autant plus absurde que ces positions radicales ne représentent pas le point de vue de la majorité de la population. »

Ce projet de loi a pourtant de véritables chances de passer grâce à la majorité parlementaire ultra conservatrice.

Elisabeth Dugas

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.