En région parisienne, une lycéenne sur dix aurait déjà avorté selon un rapport

L’enquête menée par la mutuelle étudiante SMEREP auprès des étudiants, vient d’être rendue publique dans un rapport, à l’occasion de la Journée Mondiale de la Contraception. Elle dévoile des chiffres alarmants sur les pratiques de contraception mises en oeuvre par les jeunes français.

On découvre dans le rapport que 42% des étudiantes ayant eu des rapports sexuels et plus de 20% des lycéennes, auraient déjà eu recours à la contraception d’urgence, communément appelée « pilule du lendemain ». Concernant l’IVG, on apprend que 6% des lycéennes auraient déjà pratiqué une Interruption Volontaire de Grossesse, 2 fois pour certaines. En Île de France, ce chiffre atteindrait même 10%.

Pierre Faivre, l’administrateur chargé de prévention à la SMEREP a déclaré :

« La SMEREP tient à alerter sur ces situations vécues par les jeunes femmes et sur les conséquences psychologiques parfois graves qu’elles peuvent vivre lors de la pratique d’une intervention volontaire de grossesse. »

La rédaction

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.