Enquête sur les missionnaires en Inde : Les chrétiens appellent à compter plutôt leurs écoles et centres de soin

« Le gouvernement peut compter les institutions éducatives et les centres de santé gérés par les missionnaires chrétiens. Cela donnera une idée juste du service rendu par la communauté chrétienne à la société. »

Nous vous annoncions la semaine dernière qu’une enquête sur les missionnaires chrétiens avait été demandée par l’État indien du Karnataka. Cette annonce, faite dans un contexte de réflexion autour de la loi anti-conversion, qui limiterait la liberté religieuse des minorités, a fait réagir les chrétiens, et notamment Mgr Peter Machado.

L’Archevêque de Bangalore, capitale de l’État du Karnataka, s’est entretenu auprès de l’Agence Fides. Pour lui, cette enquête est « un exercice futile, inutile et dangereux ».

« ​​Pourquoi le gouvernement s’intéresse-t-il à une enquête sur le personnel religieux et les lieux de culte uniquement de la communauté chrétienne ? »

Il l’affirme, suite à cette enquête, « les lieux de culte de notre communauté, ainsi que les curés, pasteurs et religieuses, seront identifiés et pourront être pris pour cible ».

« En effet, avec en toile de fond le croquemitaine des prétendues conversions forcées et les sentiments antireligieux qui montent, il est dangereux de faire de telles enquêtes. Les lieux de culte de notre communauté, ainsi que les curés, pasteurs et religieuses, seront identifiés et pourront être pris pour cible. »

Le prélat dit ne pas comprendre « l’objectif d’un tel profilage religieux » car, « personne ne vit ou ne travaille dans le secret ».

Il invite plutôt le gouvernement à « compter les institutions éducatives et les centres de santé gérés par les missionnaires chrétiens ».

« Cela donnera une idée juste du service rendu par la communauté chrétienne à la société. »

Au Karnataka, les chrétiens sont actuellement pris pour cible par des extrémistes hindous, qui entrent dans les églises chaque dimanche, chantant des dévotions hindous. Selon AsiaNews, « l’intolérance anti-chrétienne a pris un nouveau tournant » dans cet État indien.

Sajan K George, président du Conseil mondial des chrétiens indiens (GCIC)​​ déplore un « nombre croissant de tels incidents ».

« Le nombre croissant de tels incidents est de plus en plus alarmant. Les justiciers nationalistes de droite ont mis les communautés pentecôtistes sous surveillance tandis que la pandémie et le confinement ont été utilisés pour restreindre davantage le droit à la liberté de religion qui est constitutionnellement garanti en Inde. »

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.