Entretien avec Brother Yun / Emprisonné à 3 reprises pour avoir partagé l’Évangile en Chine communiste

Brother Yun, Liu Zhenying de son nom de naissance, est chinois. Il découvre Jésus à 16 ans et recevra très jeune un appel puissant pour devenir un témoin de Christ. Mais dans la Chine communiste, répandre l’Évangile est synonyme de persécutions. Brother Yun connaitra la prison, la torture et bien des miracles dans sa vie. Depuis plusieurs décennies, son ministère impacte des milliers de vies. Brother Yun sera présent à l’évènement Awakening Europe à Prague cet été. Brother Yun a accepté de répondre aux questions de la rédaction d’Info Chrétienne, et nous le remercions d’avoir partagé avec nous quelques éléments de sa riche et inspirante vie, qui nous donne envie d’aller l’écouter à Prague !

  • Peux-tu nous raconter ta rencontre avec Jésus ?

Elle entendit une voix lui dire que Jésus l’aimaitEn 1974, mon père est tombé malade, un cancer du poumon. Ma mère, qui avait été chrétienne pendant plusieurs années, avait connu un refroidissement spirituel, suite à l’expulsion des missionnaires occidentaux au moment de la révolution culturelle. Elle était profondément désespérée par l’état de mon père car s’il était mort, la famille aurait connu de grandes difficultés. Ma mère pensait au suicide. Un soir, alors qu’elle était allongée sur le lit, elle entendit une voix lui dire que Jésus l’aimait. En larmes, elle se repentit, dédia de nouveau sa vie à Dieu et rassembla toute la famille dans le but de prier pour mon père. Le lendemain matin, l’état de mon père s’était amélioré. C’est ainsi que toute la famille a cru en Dieu, moi y compris.

  • Quel a été le déclic qui a marqué le début de ton ministère ?

J’ai obéi à l’appel de Dieu. Une fois j’ai fait un rêve à 4h du matin. Dans ce rêve, Dieu me demandait d’être son témoin à l’ouest et au sud. Dans ce même rêve, j’ai vu un jeune homme du sud se diriger vers ma maison. Dès l’aube, j’ai informé ma mère de la visite du jeune homme en lui demandant de dire au jeune homme d’attendre mon retour. Je me suis ensuite dirigé vers un village dans l’ouest dont je n’avais jamais entendu parler. Les villageois priaient pour que je vienne leur rendre visite quand ils avaient appris que j’avais obtenu une Bible, suite à la prière.

J’ai récité les douze premiers chapitres du livre des Actes
Lorsqu’il était temps pour moi de partir, les villageois ne voulaient pas que je m’en aille. Alors je suis resté encore un peu et j’ai récité les douze premiers chapitres du livre des Actes. Ils n’ont pas objecté à mon départ après cela. Le chemin de retour pouvait prendre deux heures à pieds. J’ai donc décidé de courir pour aller plus vite, afin de ne pas trop faire attendre le jeune homme du sud. Mais soudainement, je me suis retrouvé à l’entrée de mon village. Ce qui devait prendre quelques heures n’a pris que quelques instants. On aurait dit que Dieu m’avait transporté de manière surnaturelle jusqu’à mon village.

  • La vie est parfois soumise aux épreuves. Serais-tu d’accord d’en partager une avec nous, et surtout de nous faire découvrir de quelle manière tu l’as surmontée avec la grâce de Dieu ?

Les persécutions et les miracles dans ma vie. Les policiers m’ont arrêté plusieurs fois, et on m’a emprisonné à trois reprises pour avoir partagé l’Évangile dans la Chine communiste.

Partager cette image sur Facebook

On m’a emprisonné à trois reprises pour avoir partagé l’Évangile dans la Chine communiste

Lors de ma première arrestation, je n’avais que 17 ans. À cette époque, je prêchais dans une assemblée loin de mon domicile. On m’a enfermé dans une cellule glaciale. Il n’y avait aucun système de chauffage et les policiers avaient jeté mon manteau dans la neige. J’ai commencé à chanter le Psaume 150 à haute voix. Plus je chantais, plus j’étais comblé de joie. Peu à peu j’ai regagné la sensation de mes mains et de mes pieds, et je n’étais plus sensible au froid.

On m’a battu et torturé avec des matraques électriquesDurant ma première incarcération à Nanyang, j’ai eu le sentiment que le Seigneur voulait que je jeûne (sans rien boire ni manger) jusqu’à ce que je puisse revoir ma famille. Ce jeûne a duré 74 jours, chose qui est humainement impossible mais rendue possible car j’ai choisi d’obéir au Seigneur. Lorsque j’étais entre les mains des forces de l’ordre, on m’a battu et torturé avec des matraques électriques à plusieurs reprises. Ils m’ont aussi donné des coups de pieds et ont enfoncé des aiguilles sous mes ongles.

Une fois, on m’a fait défiler dans les rues pendant une demi-journée, une croix rouge attachée à mon dos. La nuit tombée, on m’a enfermé dans une grande salle d’interrogatoire. On m’avait enlevé la croix mais mes mains étaient toujours attachées. Tout à coup, la corde qui avait servi à attacher mes mains s’est rompue d’elle-même. Je suis immédiatement sorti de la salle d’interrogatoire et j’ai marché dans la cour au milieu des visiteurs, sans que personne ne m’interpelle. On aurait dit que Dieu les avait aveuglés car personne ne m’a reconnu.

La porte d’entrée étant fermée, le seul moyen de m’échapper était de grimper un mur en béton faisant 2,5 mètres. En grimpant, je me suis aperçu qu’il y avait un grand réservoir de 3 mètres de large de l’autre côté du mur. Tout à coup, j’ai senti qu’on me soulevait et j’ai été projeté plus bas. Ça a été si intense que je n’ai pas atterri dans le réservoir.

J’étais comme invisible devant ces gardiensMa troisième incarcération a été une période très sombre de ma vie car les gardiens de cette prison à sécurité maximale étaient déterminés à empêcher une tentative d’évasion. Ils m’ont frappé dans les jambes pour me rendre infirme définitivement. On me frappait tous les jours malgré mon infirmité. Un jour Dieu m’a demandé de m’évader. Cette instruction m’a été confirmée par un frère en Christ. Le 5 mai 1997, je suis miraculeusement passé devant des douzaines de gardiens, et je suis sorti de cette prison de haute sécurité. J’étais comme invisible devant ces gardiens. Je n’ai pas tout de suite réalisé que le Seigneur avait guéri mes jambes.

Malgré toutes les expériences horribles et douloureuses auxquelles j’ai été confrontées, la Parole du Seigneur a toujours fait surface, m’a encouragé et a renforcé ma foi.

  • Quelle est la plus grande leçon que tu as apprise au travers de ton ministère ?

Être obéissant à la Parole de Dieu.

Obéir à l’appel de Dieu.

Le désir et la soif de prêcher l’Évangile du salut et d’amener des personnes à la rencontre du Seigneur Jésus.

Partager cette image sur Facebook

  • Et si c’était à refaire ! Que changerais-tu ?

Je ferais la même chose. Mais je passerais plus de temps avec mon épouse et ma famille.

  • Quelle(s) est (sont) la (les) personne(s) qui a (ont) eu un rôle majeur tout au long de ton parcours ?

Plusieurs héros de Dieu anonymes en Chine et dans le monde.

  • As-tu des modèles, des mentors, des personnes qui te poussent à aller de l’avant et à devenir meilleur ?

Hundson Tayler, Reinhard Bonnke, Mother Teresa, Waldemar Sardaczuk, et plusieurs hommes et femmes de Dieu en Chine et dans le monde.

  • Quel est le personnage biblique qui est une source d’inspiration pour toi ? Et pourquoi ?

David, Paul et Pierre

  • Quel conseil pourrais-tu donner à celles et ceux qui souhaitent se lancer dans la même voie que toi ?

Obéir à l’appel de Dieu.

Avoir la soif d’entendre la voix de Dieu.

  • Comment perçois-tu tes prochaines années dans le ministère ? Quel est le ou quels sont les projets qui te tiennent à cœur ?

J’ai créé le mouvement « Back to Jerusalem », et envoyé des missionnaires de Chine afin qu’ils partagent l’Évangile dans les pays non atteints. À l’heure actuelle nous avons des centaines de missionnaires anonymes de Chine dans les nations entre la Chine et Jérusalem.

  • L’actualité est souvent troublée et triste. Chrétiens persécutés, société à la dérive, catastrophes naturelles, changements éthiques majeurs… Quelle est ta position face à ces événements ? Es-tu plutôt engagé, veilleur attentif, lanceur d’alerte, intercesseur ?…

J’ai prêché à plus de 200 nations et ma vie ainsi que mon ministère ont influencé la vie de plusieurs personnes. Je soutiens des centaines de chrétiens persécutés ainsi que leurs familles en Chine et ailleurs. Des milliers de personnes se sont convertis grâce à mon ministère.

Brother Yun, merci de nous avoir consacré du temps et d’avoir partagé ton extraordinaire parcours. Ton histoire et ton ministère sont de puissants exemples de ce que Dieu veut faire dans nos vies et dans la vie des chrétiens persécutés. Que Dieu te bénisse !

La rédaction

Info Chrétienne est partenaire de l’évènement Awakening Europe

La rédaction

La rédaction

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Cher lecteur, chère lectrice,

Info Chrétienne souhaite aujourd'hui solliciter votre aide.

Il est devenu crucial d'apporter un regard chrétien sur les évènements et l’actualité de notre monde. C’est pourquoi nous travaillons à vous présenter chaque jour des actualités fiables et pertinentes, parfois absentes des médias traditionnels.

Grâce à des personnes comme vous, qui savent à quel point il est vital d’apporter une alternative chrétienne dans les médias francophones, nous pouvons accomplir notre mission.

Accepteriez-vous de nous aider dans cette mission, à votre service et au service des chrétiens dans la francophonie ? Si vous souhaitez faire un don pour nous soutenir, je vous invite à cliquer ici.

Merci,

Guillaume Anjou
Fondateur et directeur d’Info Chrétienne

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?

Si vous le préférez vous pouvez recevoir un seul mail chaque soir avec toutes les infos.