Entretien avec Heroic Nation

Lydie et Jérémie Santander, sont les fondateurs du groupe chrétien electro-pop Heroic Nation. Le frère et la soeur désirent faire connaître le nom de Jésus partout où ils le peuvent, au travers de leur musique et des arts en général. Ils reviennent à peine d’une tournée en Ukraine, où ils ont pu annoncer l’Évangile à des milliers de jeunes hors les murs d’églises, dans des lieux séculiers. Ils ont ainsi vu des dizaines de jeunes venir à Christ, bouleversés soir après soir, par l’annonce de l’Évangile. Heroic Nation se prépare maintenant pour une grande tournée pendant le deuxième semestre 2017, au Canada, en France, en Ukraine, en Allemagne, en Italie, aux États-Unis et au Brésil. Lydie et Jérémie ont accepté de répondre aux questions de la rédaction d’Info Chrétienne, et nous les remercions pour leur confiance, leur fraicheur, et leur désir de toucher les jeunes là où ils se trouvent, avec le message de l’amour de Jésus.

  • Peux-tu nous raconter ta rencontre avec Jésus ?

Lydie :

J’ai senti à ce moment là un gros fardeau de culpabilité qui s’envolait
Je suis née dans une famille chrétienne et donc très tôt j’ai découvert l’amour de Jésus.  Mais c’est vers l’âge de 16 ans que j’ai réellement décidé de le suivre et de lui donner mon cœur : j’ai fait une prière personnelle qui sans le savoir allait changer ma vie et je lui ai demandé de me prouver qu’il existait réellement ! Quelques jours après, je me sortais de situations difficiles. Je n’y serais jamais parvenue toute seule… J’ai senti son aide, sa réponse à ma prière, et surtout son amour et son pardon. J’ai réalisé que Dieu ne me jugeait pas, mais qu’il m’aimait malgré mes imperfections ! J’ai senti à ce moment là un gros fardeau de culpabilité qui s’envolait !

Jérémie :

Entre lire la Bible et se laisser percuter, il y a un mondeJe peux dire que depuis tout petit j’ai entendu parler de Jésus. Notre papa étant pasteur, on n’avait pas dix ans qu’on connaissait très bien la Bible. Mais entre la lire et se laisser percuter, il y a un monde. Comme entre entendre parler de Jésus et le connaître, le rencontrer personnellement. Donc je peux dire que j‘ai vraiment rencontré Jésus quand j’ai compris que j’avais, au même titre que tout le monde, besoin d’un sauveur, et qu’il était aussi venu sur terre pour moi personnellement. J’avais 15-16 ans.

  • Quel a été le déclic qui a marqué le début de ton ministère ?

Lydie :

C’est assez facile, c’est même daté. C’est à la suite d’une tournée avec le leader de louange Stéphane Quéry, qui nous avait un peu pris sous son aile pour nous encourager, Jérémie au piano et moi à la voix, que nous nous sommes sentis tous les deux appelés à fonder un groupe de musique pour partager notre foi. Au début nous ne pensions pas que nous serions amenés à voyager autant. Nous avions simplement posté une vidéo d’une de nos compositions sur YouTube, mais rapidement des invitations sont arrivées d’un peu partout, et nous avons senti que Dieu nous appelait à aller plus loin et démarrer ce qui deviendrait par la suite Heroic Nation.

Jérémie :

Nous étions en voiture et nous avons reçu ce qui fonderait Heroic Nation. Nous avons décidé de mettre tous les talents que Dieu nous avait donné à 100% à son service. Heroic Nation est né. C’était le Le 21 Octobre 2012. On raconte ce jour-là ainsi que tous les début de Heroic Nation dans les deux documentaires.

 

  • La vie est parfois soumise aux épreuves. Serais-tu d’accord d’en partager une avec nous, et surtout de nous faire découvrir de quelle manière tu l’as surmontée avec la grâce de Dieu ?

Lydie :

Cette longue épreuve m’a rapprochée de DieuA  19 ans j’ai été acceptée dans une très bonne école de comédie musicale dans la banlieue de Londres en Angleterre, en prépa car je n’avais pas le niveau en danse requis pour accéder à la 1ère année directement. J’ai traversé à ce moment là, des temps très difficiles physiquement et moralement car il y avait une énorme pression à subir et à gérer tous les jours (humiliations, isolement, fatigue physique excessive…). Je me suis accrochée pourtant au rêve que Dieu avait mis dans mon cœur, et c’est à ce moment là que ma vie a pris un tournant décisif, car mon seul appui était Dieu qui chaque jour m’encourageait de diverses façons. Je sais que la force qui me permettait de tenir venait de lui… Grâce à son aide, à la fin de cette année de prépa, je suis passée directement en 2ème année car j’avais rattrapé le niveau requis, puis à la fin de mes 3 années d’étude j’ai été la première à signer un contrat de travail avant même d’avoir obtenu mon diplôme officiellement.  Aujourd’hui je peux dire que cette longue épreuve m’a rapprochée de Dieu de manière considérable.

Jérémie :

J’ai oublié que je servais un grand Dieu qui avait déjà tout prévu
Personnellement je pense que ma plus grande épreuve dernièrement a été un temps de fatigue physique doublée d’une fatigue morale en fin d’année 2016. Après pas mal de concerts, de tournées, devant le travail que j’avais autant avec Heroic Nation qu’avec mon église locale dans laquelle je suis investi, et devant les difficultés bien réelles qui se dressaient, j’ai trop regardé à moi même et j’ai oublié que je servais un grand Dieu qui avait déjà tout prévu. Ça n’empêche pas que nous avions notre part à faire, mais même si je le savais, j’ai vraiment dû réaliser concrètement que Dieu me demandait de faire de mon mieux et qu’il se chargerait du reste. Parfois il nous confie des rêves qui nous dépassent complètement et qui peuvent nous faire peur, mais c’est simplement parce que cela ne dépend pas seulement de nous, mais bien de lui. Tout ce que nous devons faire c’est notre part en lui faisant confiance et en ayant la foi qu’il interviendra au bon moment. Quand j’ai réalisé ça, j’ai été complètement relevé (après une période de repos également).

Partager cette image sur Facebook

  • Le projet ou la réalisation dont tu es le plus fier ?

Lydie :

Je suis très fière d’avoir fondé une merveilleuse famille avec mon mari Michael qui nous comble de bonheur chaque jour.  Nos deux « princesses » sont nos plus beaux cadeaux ! Et je suis très heureuse de ce que Dieu ait bien voulu se servir de nous avec Jérémie, ainsi que de Manue et Michael , épouse/époux respectifs , pour cette si belle mission qu’est Heroic Nation aujourd’hui. Jamais je n’aurais imaginé vivre une telle vie, et je sais que c’est loin d’être terminé.

Jeremie :

De même je pense que mon mariage et ma famille avec mes trois garçons sont mes plus grands bonheurs, mais aussi des combats que je suis fier de mener jour après jour.

Le plan que Dieu a pour Heroic Nation nous surprend continuellement. Je sais qu’on est loin d’en voir le bout et je sais aussi que les portes qui s’ouvrent n’ont rien à voir avec nous, mais je suis fier comme le dit Lydie, que Dieu ait choisi de nous utiliser pour cela. Fier et honoré.

  • Quelle est la plus grande leçon que tu as apprise au travers de ton ministère ?

Jeremie :

Je n’oublierai jamais ce que nous a partagé un Tour Manager anglais (organisateur de tournée) que nous avons croisé dans un festival et qui avait de longues années d’expérience derrière lui. Il nous a dit :

« Si vous respectez cette liste de priorité, vous pourrez avoir un ministère fructueux. Chaque point est directement dépendant des points au-dessus de lui. Et si un point s’écroule ou va de travers, tous les autres points en-dessous de ce point sont affectés (pas forcément ceux au-dessus). Respectez donc cet ordre de priorité :

  1. Votre relation avec Dieu
  2. Votre relation avec votre épouse/époux
  3. Votre relation avec vos enfants, votre famille
  4. Votre investissement dans votre église locale
  5. Votre ministère »

Je tâche, jour après jour, de ne jamais négliger cette leçon là.

Lydie :

L’une des plus grandes leçons que j’ai apprises c’est de ne pas juger à l’apparence et d’accepter les différences des autres qui sont enrichissantes. Ce n’est pas parce que nous procédons différemment que nous sommes mieux que les autres mais ensemble, en unissant nos forces pour le même but, nous pouvons faire des choses incroyables par la grâce de Dieu. Aimer son prochain comme soi-même c’est parfois difficile à mettre en pratique mais pourtant si nécessaire….

  • Et si c’était à refaire ! Que changerais-tu ?

Lydie :

Personnellement je n’ai pas de regrets car je dirai que chaque étape de ma vie m’ont été utiles à devenir la personne que je suis aujourd’hui. Je ne reviendrais pas en arrière ça c’est sûr .

Jeremie :

Il faut apprendre à ne pas vivre dans le piège des remords et des regretsLa Bible nous dit qu’autant l’orient est éloigné de l’occident, autant Dieu éloigne de nous nos transgressions (Psaume 103). Paul dira aussi « Oubliant ce qui est en arrière et me portant sur ce qui est en avant… » (Philippiens 3:13). Quand je repense à certaines situations que j’ai pu vivre ou dans lesquelles je me suis engouffré tout seul, je me trouve bête. Mais même si on se trouve stupide dans nos actions passées, il faut apprendre à ne pas vivre dans le piège des remords et des regrets. Je sais que c’est un poison qui peut consumer mon appel à petit feu.

  • Quelles sont les personnes qui ont eu un rôle majeur tout au long de ton parcours ?

Lydie :

Personnellement, mon mari qui a toujours cru en moi et qui m’a soutenu malgré les difficultés. Il a su être à l’écoute et un véritable appui. Pour Jérémie et moi, nos parents Marie-Paule et Serge qui ont joué un rôle clef, en nous encourageant à poursuivre envers et contre tout. Ils sont une vraie inspiration. Bien entendu notre famille qui est toujours là et qui nous soutient tous les jours par la prière et des petites attentions !

Il y a aussi Eve-Marie et ma meilleure amie Manue, qui ont souvent veillé sur moi bien plus qu’il ne le fallait et qui m’ont permis de voir les choses différemment .

Enfin mon grand frère Jérémie qui m’a poussé à développer le talent et les rêves que Dieu avait mis dans mon cœur de manière considérable !

Jeremie :

Manue mon épouse n’a jamais compté le temps et les efforts pour soutenir le plan de Dieu pour ma vie. Ma prière est de faire au moins aussi bien qu’elle tous les jours pour soutenir le plan de Dieu pour sa vie. Manue est vraiment ce que Dieu m’a donné de plus précieux.

Lydie ma soeur bien sûr qui m’encourage et me soutient aussi dans cette aventure. En plus de nos parents et de notre famille que mentionnent Lydie, il y a également Michael le mari de Lydie qui nous pousse du mieux qu’il peut, puis aussi Manou Bolomik notre pasteur de jeunesse ! Toujours prompt à nous conseiller et à nous aider, nous lui sommes vraiment reconnaissants. Et bien entendu Stéphane Quéry, que Dieu a utilisé pour nous lancer dans ce ministère au départ. Il est aujourd’hui encore plus plus qu’un conseiller privilégié, c’est aussi un ami sur qui on peut compter.

  • As-tu des modèles, des mentors, des personnes qui te poussent à aller de l’avant et à devenir meilleur ?

Lydie & Jérémie :

Nous avons la chance d’avoir des personnes qui nous aiment et nous soutiennent réellement dans notre ministère comme Stéphane Query et son épouse Jo-Anne. Ils nous ont poussés à nous lancer en nous encourageant et en nous donnant l’opportunité de développer nos talents. Les trois couples pastoraux de notre église de Pau : Serge & Marie Paule Santander, Manou & Lauryne Bolomik et Philippe & Corinne Landrevie qui nous boostent à aller toujours plus loin et également nos amis de Steiger International et de Come&Live qui nous soutiennent et nous aident à découvrir de nouveaux horizons.

  • Quel est le personnage biblique qui est une source d’inspiration pour toi ? Et pourquoi ?

Lydie :

Dieu l’a pris comme il était avec ses imperfectionsBien souvent l’exemple de Moïse me revient car il ne se sentait pas à la hauteur de ce que Dieu lui demandait d’accomplir. Et pour être honnête bien souvent j’ai ce sentiment de me dire que je n’y arriverai pas, mais quand je repense à Moïse je me dis que Dieu s’est occupé de lui et il lui a donné l’aide dont il avait besoin et par la suite il a accompli de grandes et belles choses. Et Dieu l’a pris comme il était avec ses imperfections et l’a aidé par étapes à devenir l’homme de foi dont il allait se servir.

Jérémie :

La question est difficile…. Mais je dirais que Jonas m’a récemment beaucoup inspirée. On aimerait tous être des Abraham que je considère comme un « super-héros » de la foi. Hébreux nous dit qu’il est parti sans savoir où il allait. Jonas lui, c’est l’inverse, il savait où Dieu l’envoyait et il a fui en direction inverse.  Et bien souvent on ressemble plus à Jonas qu’à Abraham. Pourtant après toutes les péripéties que l’on connaît, j’aime le début du chapitre 3 de Jonas : « La parole de l’Eternel fut adressée à Jonas une seconde fois… ». Dieu nous donne toujours une autre chance.

  • Quel conseil pourrais-tu donner à celles et ceux qui souhaitent se lancer dans la même voie que toi ?

Lydie & Jérémie :

Se lancer et ne pas rêver petit
Le plus important c’est de chercher la volonté de Dieu pour chaque décision à prendre.  Avoir une relation personnelle chaque jour de qualité avec Dieu pour être équipé et pouvoir affronter toutes les étapes de la vie. Également être entouré d’un petit nombre de personnes de confiance qui peuvent prier pour vous , vous conseiller et vous soutenir. Se lancer et ne pas rêver petit mais aller au bout de ses idées et Dieu fait le reste, mais il nous demande toujours de faire un pas de foi.

Partager cette image sur Facebook

  • Comment perçois-tu tes prochaines années dans le ministère ? Quel est le ou quels sont les projets qui te tiennent à cœur ?

Lydie & Jérémie :

Que le nom de Jésus soit connu et que son amour percute les cœurs
Nous voyons Heroic Nation se développer jusqu’à atteindre de plus en plus de nations pour un seul but, que le nom de Jésus soit connu et que son amour percute les cœurs… Ce qui nous tient à coeur c’est de pouvoir aller partout où Dieu ouvre les portes, et pouvoir être soutenus aussi comme missionnaires afin d’être en mesure d’aller également là où les personnes n’ont pas d’argent pour nous recevoir…

Nous aimerions également pouvoir développer Heroic Nation davantage. Construire une plateforme artistique pour développer divers projets, soutenir d’autres artistes, d’autres ministères pour répandre le message de l’Évangile et l’amour de Jésus à tous ceux qui en ont besoin. Par exemple des films, des comédies musicales, des cafés, des documentaires etc…

  • L’actualité est souvent troublée et triste. Chrétiens persécutés, société à la dérive, catastrophes naturelles, changements éthiques majeurs… Quelle est ta position face à ces événements ? Es-tu plutôt engagé, veilleur attentif, lanceur d’alerte, intercesseur ?…

Lydie & Jérémie :

Personnellement nous sentons le devoir face à tout ce que nous entendons, aux changements majeurs de la société actuelle de nous positionner !

Nous ne sommes pas des personnes qui allons juger, mais plutôt donner un avis face aux différentes questions que les gens peuvent se poser. Et nous sommes fiers de nos convictions et de nos valeurs et nous aimons les partager.

Nous essayons de prendre les décisions qui nous semblent bonnes par rapport à ce que la Bible nous enseigne, concernant nos familles, notre façon de vivre, etc.

Lydie, Jérémie, merci d’avoir répondu à nos questions avec sensibilité et spontanéité. Nous vous souhaitons une pleine bénédiction pour la tournée qui s’annonce, afin que la moisson soit grande et que vous soyez une source de vie pour ceux que vous rencontrerez.

La rédaction

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.