Entretien avec Sebastian Demrey

Sebastian Demrey a grandi dans une famille chrétienne et musicienne. Il commence à chanter dans la chorale dès l’âge de 5 ans et consacre toutes ses études à la musique. Après avoir produit plusieurs artistes gospel francophones et sorti 3 albums solo, sa rencontre avec Jimmy Lahaie marquera un tournant. Le duo Héritage choisit alors de revisiter à leur façon les cantiques « qui ont marqués la foi et élevés les cœurs de tant de croyants depuis les trois derniers siècles ». Le groupe Héritage connaîtra un succès extraordinaire dans les pays francophones, mais aussi aux États-Unis, à Madagascar, en Angleterre. Sebastian a accepté de répondre aux questions d’Info Chrétienne, et nous le remercions de nous avoir chaleureusement ouvert une fenêtre sur son parcours avec le Seigneur et sur ses projets.

  • Peux-tu nous raconter ta rencontre avec Jésus ? Quel a été le déclic qui a marqué le début de ton ministère ?

J’ai grandi à l’église mais c’est à l’âge de 14 ans que j’ai décidé de marcher pour Jésus et d’offrir mes dons et talents (la musique) au service de la communauté des croyants. Après une retraite spirituelle de mon groupe de jeunes, j’avais été particulièrement interpellé par ce que mon pasteur avait partagé, qu’il faut porter sa croix et suivre Jésus et lui offrir tout ce que nous avons. Vous comprendrez qu’à 14 ans, on n’a pas grand-chose ????  mais ce que j’avais, la musique, devait lui être donné. C’est à ce moment que j’ai senti cet appel de consacrer ma vie pour Dieu.  Ce n’est désormais plus la foi de mes parents, il faut que ça devienne la mienne.

  • La vie est parfois soumise aux épreuves. Serais-tu d’accord d’en partager une avec nous, et surtout de nous faire découvrir de quelle manière tu l’as surmontée avec la grâce de Dieu ?

Il m’a transmis un héritage non seulement musical, mais spirituelMon père traverse actuellement une saison difficile de sa vie, il combat contre un cancer. Je sais qu’il est fort et qu’il va se battre jusqu’au bout, mais sa confiance en Dieu est inébranlable. Tout comme lui, je crois que Dieu peut le guérir, mais je crois aussi que Dieu est en contrôle de toute chose, et que s’il décide de le reprendre auprès de Lui plus tôt que prévu, alors c’est sa décision. Mon père est totalement en paix avec ça, et bien que ce ne soit pas si facile que ça, je dois l’être aussi. Il m’a transmis un héritage non seulement musical, mais spirituel. Il a toujours été un « roc » pour moi, me soutenant dans mes projets musicaux, m’encourageant dans les moments difficiles de ma vie. Dieu savait quel chemin était tracé pour moi, et savait quel genre de père terrestre j’avais besoin. Nous sommes tous deux des compagnons de voyage sur cette terre, sur ce chemin spirituel, et je prie à tous les jours que Dieu me donne la force et la grâce de lui faire confiance lorsqu’il décidera de le reprendre auprès de lui. J’espère que ce jour n’arrive pas tout de suite…

  • Quel est le projet ou la réalisation dont tu es le plus fier ?

Notre but est de semer des semences spirituelles et éternelles dans le cœur de nos enfantsMa famille. C’est un projet qui est toujours en cours, et n’arrêtera jamais. Il est en constante évolution. J’ai trois enfants et je suis marié à Karine depuis 20 ans. Notre but en tant que couple est de semer des semences spirituelles et éternelles dans le cœur de nos enfants et de les influencer pour Dieu dans les choix qu’ils prendront plus tard. Ce qui m’importe ce n’est pas qu’ils fassent de la musique un jour (bien que ça serait très agréable à mes oreilles ???? ) mais qu’ils gardent toujours une grande place dans leur cœur pour Dieu. C’est pour moi en tant que parent, le projet d’une vie.

  • Quelle est la plus grande leçon que tu aies apprise au travers de ton ministère ?

L’humilité. À travers mon cheminement dans ma foi et dans la musique, j’ai compris que l’humilité n’est pas de dire « je reste simple, je fais des petites choses pour Dieu qui passeront inaperçue, car je ne veux pas attirer l’attention sur moi… ». Je crois plutôt que c’est le fait de savoir que c’est Dieu qui donne et qui reprend. Dans mon domaine, je reçois beaucoup de compliments sur mon travail et mes réalisations artistiques, et honnêtement, on a besoin de ça quand on est musicien.

Partager cette image sur Facebook

Un maçon ne travaillera pas à moitié sous prétexte qu’il veut rester humble… Bien au contraire. Quand il participe à la construction d’une maison, il doit travailler avec excellence et donner de son meilleur pour que cette maison soit aux plus hautes normes et que son patron reconnaisse la qualité de son travail. Il en est de même pour moi comme musicien. Toutefois, quand tout est terminé et que je me retrouve seul, c’est ma responsabilité de m’humilier devant Dieu et de lui redonner tout, les compliments, les encouragements, et de le remercier de se servir de moi pour encourager son église, et pour annoncer l’évangile. Je prie Dieu qu’il m’aide à toujours reconnaitre que tout ce que je fais, je le fais par lui.

Je me souviens des mots de mon père, toujours doué pour me dire les vraies choses :

« N’oublie jamais que ce talent que tu as reçu, tu dois le mettre au service de Dieu pour encourager les croyants, mais aussi pour partager l’Évangile. C’est lui qui donne, mais c’est lui qui reprend aussi. Si tu fais à ta tête et si tu ignores cet appel, Dieu t’attendra dans le détour ».

  • Et si c’était à refaire ! Que changerais-tu ?

Passer encore plus de temps avec ma famille, car les voyages et la musique me demandent beaucoup de semaines par année loin de la maison

  • Quelles sont les personnes qui ont eu un rôle majeur tout au long de ton parcours ?

Je suis reconnaissant envers Dieu pour l’amour et l’amitié que j’ai avec elleMes grands-parents, mes parents et mes pasteurs. Ils ont été, et sont toujours d’un soutien vital pour ce que je fais. Mais la plus importante de ces personnes demeure mon épouse Karine. Ce n’est pas chose facile de laisser partir son mari et son amoureux à l’extérieur de la maison pour plusieurs jours consécutifs. Même si c’est pour « l’appel de Dieu » c’est elle qui doit « tenir bon » durant mon absence, et compenser auprès des enfants et de la routine de vie. Je suis reconnaissant envers Dieu pour l’amour et l’amitié que j’ai avec elle. Que Dieu nous garde solidement tissé jusqu’au dernier souffle.

  • As-tu des modèles, des mentors, des personnes qui te poussent à aller de l’avant et à devenir meilleur ?

Mon prof de musique quand j’étais au lycée. Il voyait que j’avais un intérêt profond pour la musique et m’a confié beaucoup de responsabilités. Il m’a également proposé plusieurs défis que j’ai dû relever. Il m’a dit que j’avais du talent, mais que ça ne servirait à rien si je ne le développais pas. Alors j’ai suivi son conseil, et j’ai poursuivi mes études supérieures en musique à Montréal et j’en ai fait ma vie, mon métier et ma passion. Ensuite j’ai également eu le privilège de collaborer avec des artistes de la communauté chrétienne dans mes débuts. Ils m’ont donné une chance de servir à leurs côtés et d’apprendre le service, dont Tabitha, Maggie Blanchard et Luc Dumont.

  • Quel est le personnage biblique qui est une source d’inspiration pour toi ? Et pourquoi ?

David jouait franc jeu avec DieuDavid. Il jouait franc jeu avec Dieu. Il était capable de lui exprimer ses peines et ses craintes autant que ses joies. Et pourtant, malgré son allégeance, il a durement appris l’omniscience de ce même Dieu lorsqu’il a tenté de cacher ses actions criminelles. À travers sa repentance et cette vallée qu’il a dû traverser, la Bible nous raconte qu’il a gardé sa confiance en son créateur et est resté fidèle. C’est un modèle et un exemple d’humilité pour moi, pour nous tous, qui avouons-le, craignons qu’un jour le prophète Nathan sonne à notre porte pour nous raconter une histoire semblable ☹

Partager cette image sur Facebook

  • Quel conseil pourrais-tu donner à celles et ceux qui souhaitent se lancer dans la même voie que toi ?

Si tu sens que c’est vraiment l’appel de Dieu qui tes pousse à servir dans la musique, alors fais-le avec excellence au mieux de tes capacités, et fais fructifier ton talent. Ne limite pas Dieu dans les œuvres qu’il a préparé d’avance pour toi et garde toujours un cœur humble devant lui. Proverbes 3 te dit :

« Reconnais-le dans toutes tes voies et c’est lui qui aplanira ton sentier »

  • Comment perçois-tu tes prochaines années dans le ministère ? Quel est le ou quels sont les projets qui te tiennent à cœur ?

J’aimerais bien vous dire où je serai dans 5 ans, mais je laisse Dieu m’y guiderSi Dieu me donne la l’inspiration et la force de continuer, j’aimerais poursuivre dans la musique. Avec mon collègue musicien, Jimmy Lahaie, nous préparons dans quelques semaines la sortie du nouvel album Héritage Cantiques & Hymnes vol. 4 (mai 2017). Ce projet nous a guidés dans une belle aventure, vers des chemins qui nous étaient inconnus et imprévus. J’aime voir Dieu travailler comme ça dans nos vies. J’aimerais bien vous dire où je serai dans 5 ans, mais je laisse Dieu m’y guider ????

  • L’actualité est souvent troublée et triste. Chrétiens persécutés, société à la dérive, catastrophes naturelles, changements éthiques majeurs… Quelle est ta position face à ces événements ? Es-tu plutôt engagé, veilleur attentif, lanceur d’alerte, intercesseur ?…

Il faut que moi qui me dit chrétien, je puisse mettre en action ce que je crois et ce que je chanteJe crois qu’en plus de faire des efforts de répandre l’évangile et faire des disciples (commandements de Jésus) il faut que moi qui me dit chrétien, je puisse mettre en action ce que je crois et ce que je chante. Certaines causes me tiennent plus à cœur que d’autres, notamment l’injustice sociale face aux enfants dans le monde qui souffrent d’abandon et de malnutrition. Quand nous avons l’occasion de le faire, nous organisons des partenariats avec des organismes humanitaires tels que World Vision et le SEL pour nous suivre durant les tournées et présenter ce qu’ils font auprès des enfants en besoin dans le monde.

Parfois j’ai l’occasion aussi de voyager moi-même dans certains pays pour donner du temps à ces organismes qui font un travail extraordinaire et qui bien plus souvent qu’autrement passent inaperçu. Avec ma famille, nous consacrons une partie de nos finances à aider ces enfants, localement et ailleurs dans le monde.. À quoi bon crier haut et fort que je suis croyant et que Dieu est le seul chemin, de lever les mains et de chanter durant les concerts si je ne prends pas le temps de baisser les yeux et tendre la main à ceux qui sont prix dans la misère et l’injustice à cause du péché de l’homme. J’aurai à rendre compte à Dieu pour mes actions sur cette terre et je prie qu’il puisse trouver en moi un fidèle serviteur.

Sebastian, la rédaction d’Info Chrétienne te remercie pour ton coeur ouvert et la sincérité de tes réponses. Que Dieu continue de t’inspirer, qu’il bénisse ta famille et tout particulièrement ton papa que nous apportons au Seigneur dans la prière.

La rédaction

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.