Entretien avec Jake Hamilton

Jake Hamilton est un adorateur qui souhaite transmettre le message d’un renouveau et d’une nouvelle réforme. En tant qu’artiste, il veut pousser les limites de la créativité et, en tant que père et mari, il s’engage pour sa famille en premier. Mais par dessus tout, il est un amoureux de Jésus-Christ et communique aux autres son zèle et son amour pour celui qui a transformé sa vie, il y a 15 ans. Jake sera présent à Prague aux côtés de Ben Fitzgerald, Todd White et des équipes d’Awakening Europe. Nous le remercions d’avoir accepté de répondre aux question de la rédaction d’Info Chrétienne. Il dévoile avec pudeur son parcours en tant que musicien chrétien, et également, le cheminement de sa famille au moment de l’annonce de la maladie de sa fille. Merci Jake pour ton coeur d’adorateur et ton désir de voir l’Évangile se répandre avec puissance.

  • Peux-tu nous raconter ta rencontre avec Jésus ?

Pendant mon adolescence j’allais à l’église de temps en temps avec ma famille, mais c’est à l’âge de 18 ans que j’ai pris la décision d’accepter le Seigneur Jésus. J’ai tout de suite travaillé avec les enfants des quartiers défavorisés avec l’Armée du Salut, et j’ai commencé à diriger la louange et l’adoration bien que je ne jouais de la guitare que depuis quelques semaines. Je ne savais pas quoi jouer ni quoi chanter, j’ai donc commencé à dévorer la Parole et à en parler avec mes amis.

  • Quel a été le déclic qui a marqué le début de ton ministère ?

Pour être honnête je remplissais un rôle que personne d’autre ne voulait au sein du camp où je travaillais pendant ce temps-là. J’avais peur et je ne savais pas quoi faire, mais par cette expérience j’ai appris de quelle manière Dieu utilise efficacement nos faiblesses. Il aime utiliser les domaines où nous sommes le plus chancelant afin qu’il reçoive toute la gloire et tout l’honneur.

  • La vie est parfois soumise aux épreuves. Serais-tu d’accord d’en partager une avec nous, et surtout de nous faire découvrir de quelle manière tu l’as surmontée avec la grâce de Dieu ?

Il pleure avec nous mais tel un Père aimant, il nous pousse en même temps à aller de l’avantJ’ai une fillette de 13 ans qui est atteinte de paralysie cérébrale, une maladie qui ne lui permet pas de marcher, entre autres. Deux semaines après qu’on lui ait diagnostiqué cette maladie, on nous a appris que l’enfant qu’attendait mon épouse serait atteint d’autisme. Cet enfant est heureusement né en bonne santé par la grâce de Dieu, mais cela a complètement changé notre vie, et nous a amenés à nous demander qui était Dieu, et à questionner la manière dont il était impliqué dans notre vie au quotidien. Cela nous a conduits au Dieu de la Bible qui communique avec nous dans nos faiblesses et qui ne cherche pas à se détourner. Il est intimement concerné selon sa promesse, il pleure avec nous mais tel un Père aimant, il nous pousse en même temps à aller de l’avant. Je n’ai pas la théorie exacte pour expliquer pourquoi ces choses arrivent, et pour quelle raison ma propre fille reste dans un fauteuil roulant, mais je suis convaincu que Dieu utilise toutes ces choses pour sa gloire, et qu’il est juste dans tout ce qu’il fait.

  • Quel est le projet ou la réalisation dont tu es le plus fier ?

Ma famille ne sera jamais sacrifiée au nom de ma missionCe qui me rend le plus fier, c’est que ma famille ait toujours été la priorité dans ma vie, malgré mon ministère et mes voyages. Elle ne sera jamais sacrifiée au nom de ma mission. Je me suis battu pour m’engager pleinement avec Dieu tout en protégeant / aimant mon épouse et mes 3 enfants. Alors que beaucoup sacrifient leur famille pour leur mission, j’ai fait le choix de suivre une voie plus longue et plus lente. Je m’assure ainsi que ma maison jouisse des premiers fruits de mes dons et de mon coeur, dans le but d’avoir une vraie héritage qui dure de génération en génération.

  • Quelle est la plus grande leçon que tu as apprise au travers de ton ministère ?

Dans le ministère il est facile de s’isoler et d’être seul, au nom de notre mission, de notre don et des opportunités qui s’offrent à nous. J’ai appris qu’il fallait une vraie communauté pour avoir une vraie renaissance. Nous avons besoin d’être entourés de personnes qui nous disent « non », et de les écouter, même si nous ne sommes pas sur la même longueur d’onde. Si nous ne sommes pas entourés de personnes en qui nous pouvons avoir une telle confiance, nous nous retrouverons dans l’incertitude et cette instabilité où nous nous prenons pour Dieu en contrôlant chaque pas. Et dans cette solitude nous ferons du mal aux gens au lieu de les délivrer.

  • Et si c’était à refaire ! Que changerais-tu ?

J’aurais privilégié les relations plutôt que les opportunitésJ’aurais prêté plus d’attention à ce que me dit mon épouse qu’aux opinions des autres. J’aurais privilégié les relations plutôt que les opportunités, et donné plus d’importance à l’intimité plutôt qu’aux nombreuses invitations. J’ai blessé beaucoup d’amis, de frères et soeurs car j’essayais de maintenir certaines choses alors que j’aurais du apprendre à vivre pleinement.

Partager cette image sur Facebook

  • As-tu des modèles, des mentors, des personnes qui te poussent à aller de l’avant et à devenir meilleur ?

Il y en a beaucoup. La plupart d’entre eux ne disposent pas de plateforme et ne peuvent pas non plus me proposer de promotion. Ils me parlent avec honnêteté et sans aucune crainte, et je les écoute. Ces personnes sont Bryan, Seth, Michael, Kenyon, mais avant tout mon épouse car elle me voit dans mes moments de faiblesse, elle sait ce que je suis lorsqu’il n’y a personne, et me connaît dans ma faiblesse.

  • Quel est le personnage biblique qui est une source d’inspiration pour toi ? Et pourquoi ?

Parmi les personnages que je préfère, il y a ceux qui sont anonymes. Ceux qui firent un trou dans le toit afin que leur ami puisse être avec Jésus, celui qui porta les armes de Jonathan et l’accompagna dans le camp de l’ennemi en lui disant « fais ce que tu as dans le coeur, me voici prêt à te suivre », ceux qui firent des choses radicales par amour pour Dieu, afin que les autres puissent avoir une relation personnelle avec lui. Ces gens ne cherchent ni la gloire ni l’honneur, mais cherchent plutôt à servir les autres par amour pour Dieu.

  • Quel conseil pourrais-tu donner à celles et ceux qui souhaitent se lancer dans la même voie que toi ?

Il ne s’agit pas de vous, et ne le sera jamais.

Laissez entrer dans votre vie ceux en qui vous êtes certain de pouvoir faire confiance. Demandez-leur ce qu’ils voient comme champ de faiblesse et écoutez-les.

Passez du temps avec le Seigneur chaque jour est une base non-négociablePassez du temps avec le Seigneur chaque jour est une base non-négociable, ne soyez pas rigide et ne culpabilisez pas, certains jours cela peut prendre des heures, alors que d’autres cela peut prendre des minutes, mais le but c’est de passer du temps avec Dieu. « Cherchez d’abord » le Royaume et la Justice. L’expression quotidienne peut changer également, si vous vous imposez trop de normes et de règles ce temps deviendra frustrant et décevant. Voyez le comme les saisons et les rythmes, ce n’est pas parce que c’était de telle manière hier, que ce sera semblable demain.

  • Comment perçois-tu tes prochaines années dans le ministère ? Quel est le ou quels sont les projets qui te tiennent à cœur ?

La famille, la famille et toujours la famille. Je désire chanter, prêcher et prier afin qu’il y ait la plus grande réforme que l’Église n’ait jamais vue. Une réforme au niveau de la famille. Nous commençons à ressembler à une famille céleste. Si je peux déjà le faire chez moi je pourrais alors montrer l’exemple dans ma communauté, je peux donner uniquement ce que je possède et reprendre ce qui m’appartient. Comment pouvons-nous prier pour que l’église ressemble à une famille si notre maison est un vrai chaos ? Nous devons d’abord commencer par ce que l’on a, de là où on est, et nous pourrons alors montrer l’exemple, y compris dans notre faiblesse.

  • L’actualité est souvent troublée et triste. Chrétiens persécutés, société à la dérive, catastrophes naturelles, changements éthiques majeurs… Quelle est ta position face à ces événements ? Es-tu plutôt engagé, veilleur attentif, lanceur d’alerte, intercesseur ?…

La réponse : PRIERNous sommes appelés à être une voix et un pilier dans la société, à demeurer fermes et inébranlables. Nous n’avons pas à régler tous les problèmes, nous devons vivre là où Dieu nous a placés par sa grâce. Cette parole de Jésus est explicite « tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement ». Notre rôle est d’enseigner aux autres de quelle manière écouter la voix de Dieu, afin qu’ils puissent régler les problèmes pour lesquelles ils sont doués et ont de la sagesse. MAIS nous devons également être des intercesseurs pour notre nation, nos frères et soeurs et le Corps de Christ à travers le monde. Je ne suis pas appelé à désigner un leader pour la nation, la Bible nous dit que Dieu le fait en temps voulu, mais en tant que croyant je suis APPELÉ à prier. Nous sommes tous des intercesseurs appelés par Dieu pour prier, la moisson est grande mais il y a peu d’ouvriers…. La réponse : PRIER. Nous avons la responsabilité de prier, non sur un modèle type de quelqu’un d’autre, mais prier, avoir une conversation avec Dieu qui marquera l’histoire car nous sommes ses enfants, il écoute et nous répond.

Partager cette image sur Facebook

Jake, merci de nous avoir accordé du temps, et d’avoir partagé avec nous ton parcours. Que le Seigneur t’accompagne et bénisse ta magnifique famille.

La rédaction

Info Chrétienne est partenaire de l’évènement Awakening Europe à Prague.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.