Érythrée : Deux pasteurs proches de la retraite arrêtés en juillet sont toujours retenus prisonniers

L’ONG chrétienne œcuménique au service des chrétiens persécutés, International Christian Concern, alerte sur la situation des chrétiens en Érythrée après l’arrestation et l’incarcération de deux pasteurs. 

En Érythrée, le pasteur Girmay Araya et le pasteur Samuel Okbamichael ont été arrêtés au milieu de la nuit en juillet dernier avant d’être emprisonnés. L’organisation International Christian Concern (ICC) lance une alerte sur la situation des chrétiens dans ce pays d’Afrique de l’Est et appelle à prier pour les deux pasteurs dont on n’a plus de nouvelles.

Les deux hommes de foi âgés d’environ soixante-dix étaient en grande partie à la retraite lors de leur arrestation, ce qui soulève des questions quant à la raison de leur emprisonnement selon l’organisation.

Dans ce pays, classé sixième dans l’Index de persécution 2021 de l’ONG Portes Ouvertes, « les chrétiens souffrent du régime dictatorial au pouvoir ». ICC rapporte également qu’en Érythrée les « prisonniers religieux sont souvent soumis à des peines de longue durée ou indéterminées dans des prisons où ils souffrent dans des conditions absolument inhumaines ».

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (OHCR) ajoute que  « les détenus sont soumis à une obscurité totale, ce qui augmente leurs souffrances ». « Les personnes arrêtées pour des motifs religieux sont systématiquement soumises à des mauvais traitements et à la torture », poursuit l’OHCR.

Dans ce contexte de répression, ICC questionne les relations que les États-Unis entretiennent avec le pays. Et les encourage « à faire pression sur l’Érythrée » en utilisant des « sanctions ciblées conçues pour forcer un changement de comportement à tous les niveaux du système abusif ».

Des propos qui font échos à ceux de Jay Church, responsable du plaidoyer pour l’Afrique d’International Christian Concern qui a déclaré que si les États-Unis décident d’améliorer leurs relations avec l’Érythrée, ils « doivent utiliser cette proximité pour faire pression sur le pays pour qu’il commence à respecter les droits humains ». Il estime qu’une « refonte en profondeur de son système judiciaire, l’abolition de son horrible système pénal et la création d’un système professionnel à sa place ainsi que le respect de la liberté religieuse seraient un bon point de départ ».

Dans une publication datée du 10 septembre, l’organisation appelait à prier pour la libération des deux pasteurs.

« Merci de prier pour la libération du pasteur Girmay Araya et du pasteur Samuel Okbamichael, ainsi que pour tous ceux qui sont injustement incarcérés dans le monde. Veuillez également prier pour les nombreux chrétiens persécutés en Érythrée, afin que le Seigneur les fortifie et les soutienne en ces temps difficiles. »

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.