« Escalade rapide » et « très préoccupante » des violations de liberté religieuse en Turquie

« L’escalade rapide de ces violations au cours des dernières semaines est très préoccupante, et elle va de pair avec des escalades comparables dans les pays où la Turquie a une présence militaire. »

L’organisation caritative International Christian Concern (ICC), qui milite pour la défense de la liberté religieuse, vient de publier un communiqué au sujet de « l’escalade des violations de la liberté religieuse en Turquie ».

Pour Claire Evans, directrice régionale d’ICC pour le Moyen-Orient, « l’escalade rapide de ces violations au cours des dernières semaines est très préoccupante, et elle va de pair avec des escalades comparables dans les pays où la Turquie a une présence militaire ». Elle l’affirme, « ces violations doivent être prises au sérieux ».

International Christian Concern dénonce une augmentation marquée des violations de la liberté religieuse signalées en Turquie depuis le début de l’année, principalement au niveau des édifices religieux, mais aussi en ce qui concerne le « manque d’intérêt de la part des autorités » à rendre justice aux victimes chrétiennes. À leurs sujets, ICC évoque le retard de procès du moine syriaque Sefer Bilecen, accusé de terrorisme, « l’absence d’enquête sérieuse » suite à la disparition des chrétiens âgés Hurmüz et Şimuni Diril, mais aussi dans le cadre de l’assassinat du journaliste arménien Hrant Dink, il y a 14 ans.

Au sujet des édifices religieux, le communiqué précise :

« Les églises historiques de Turquie sont souvent inaccessibles aux chrétiens traditionnels en raison des réglementations gouvernementales. Les églises sont considérées comme une source de revenus tant par le gouvernement (tourisme religieux) que par la société (chasseurs de trésors). Sinon, les bâtiments de l’église sont négligés par le gouvernement et souvent transformés en mosquées. »

L’organisation caritative dresse ainsi une liste des bâtiments concernés :

  • La restauration de l’église Saint-Michel de la province de Trabzon a été achevée avec l’intention d’ouvrir en tant que musée plus tard cette année.
  • Destruction de l’église arménienne St. Toros dans la province de Kütahya malgré sa désignation comme «immeuble nécessitant une protection».
  • Des fouilles fréquentes par des chasseurs de trésors ont conduit à l’ effondrement de la seule chapelle survivante du monastère Ai Dimitri dans la province de Balıkesir.
  • Les chasseurs de trésors souillent l’église Aya Yani dans la province de Bursa alors que le gouvernement a placé l’église sous conservation.
  • L’église de la Vierge Marie à Germuş est souillée par un barbecue organisé dans la province de Şanlıurfa.
  • Annonce de la transformation de l’église arménienne  Holy Trinity dans la province de Konya en un centre d’art.
  • L’église arménienne catholique de Bursa est proposée à la vente à 800 000 dollars alors qu’elle serait située sur un territoire considéré comme un patrimoine historique.
  • Le président turc Erdogan souhaite au pays un vendredi béni (fête islamique) en partageant une photo de la cathédrale arménienne de Kars transformée en mosquée.

Et International Christian Concern d’ajouter, que cette liste non-exhaustive « n’inclut pas les violations de la liberté religieuse de la Turquie qui ont eu lieu en raison de son expansionnisme militaire à travers le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord et le Caucase ».

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.