États-Unis : Des organisations catholiques demandent à Joe Biden de rejoindre l’accord sur le nucléaire iranien

Vingt-six organisations catholiques ont appelé le président Joe Biden à mettre fin aux sanctions économiques de l’Iran et à ce que les États-Unis rejoignent l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien. 

Dans une lettre ouverte publiée par la fondation Maryknoll le 25 février dernier, des organisations catholiques ont demandé au président américain, également catholique, de prendre des mesures pour que les États-Unis réintègrent l’accord sur le nucléaire dans un effort de promotion de la paix et de la sécurité internationale.

Les 26 organisations demandent également à Joe Biden de lever les sanctions économiques qui pèsent contre le gouvernement iranien « en guise de première démonstration de bonne foi pour ramener l’Iran à la table des négociations ».

En 2018, Donald Trump alors président avait retiré les États-Unis de l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien affirmant qu’il était insuffisant pour empêcher l’Iran de développer des armes nucléaires. Depuis ce retrait, les États-Unis ont réimposé de nombreuses sanctions économiques contre l’Iran qui avaient précédemment été levées en vertu de l’accord.

La lettre  rappelle que « l’Église catholique a été un soutien important de l’Accord de Vienne sur le nucléaire iranien » et qu’elle s’est jointe à l’époque, à Joe Biden et à Barack Obama, pour condamner la décision de Donald Trump. Alors que la politique américaine de « pression maximale » a échoué, car l’Iran a intensifié son programme de développement d’armes nucléaires depuis le retrait des États-Unis, les organisations catholiques proposent que les sanctions soient levées « avec des conditions claires ».

Les auteurs mentionnent qu’ils ont « fait l’éloge de l’accord avec l’Iran en tant que modèle de dialogue et de coopération multilatéraux » et qu’ils soutiennent les efforts du président ainsi que de leurs « alliés européens pour reprendre les négociations avec l’Iran ».

Ils évoquent aussi le soutien de longue date du pape François à l’accord de Vienne qui a appelé à la reprise du dialogue entre les parties pour une paix durable.

« Le Pape François nous dit: ‘Une réconciliation authentique ne fuit pas le conflit, mais se réalise dans le conflit, en le résolvant par le dialogue et une négociation ouverte, honnête et patiente’. Précisément parce que nous reconnaissons les défis et les menaces à la paix qui pèsent sur nos relations avec l’Iran, nous soulignons que la diplomatie est le seul moyen éprouvé de répondre à ces préoccupations. »

« Monsieur le Président, en tant que vos concitoyens catholiques, nous partageons un engagement envers les valeurs évangéliques de non-violence, de dialogue et de réconciliation » écrivent-ils dans le dernier paragraphe de cette lettre ouverte. Louant les efforts passés du président et sa « longue histoire de service public et de diplomatie internationale », les 26 organisations signataires implorent le président « de démontrer à nouveau ce même leadership fort et audacieux ».

Elles l’exhortent à faire le premier pas pour lever les sanctions contre l’Iran, sauver l’accord de Vienne pour le nucléaire iranien et à partir de là « négocier de nouvelles étapes vers une paix durable ».

C.P

Crédit image : Crush Rush / Shutterstock.com

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.