Etats-Unis : une dénomination chrétienne opposée à la médecine cause le décès de plusieurs enfants de fidèles

Dans l’Idaho, les parents membres de la Followers of Christ Church (Église des Disciples du Christ), une dénomination chrétienne opposée à la médecine et considérée comme une secte, ne sont pas poursuivis en justice quand leurs enfants meurent faute de soins médicaux. Chaque année, plusieurs enfants de fidèles décèdent dans cet État américain, où des membres de la communauté se contentent de prier pour la guérison. Une organisation luttant pour obtenir un changement législatif a organisé une discussion il y a quelques jours.

Enfant, Linda Martin rencontrait ses amis à l’église un dimanche et pouvait apprendre le décès de l’un ou l’autre le dimanche suivant. À 68 ans, elle suit toujours l’évolution du nombre d’enfants morts dans l’Idaho, même si elle a quitté la Followers of Christ Church et vit dans l’Oregon. Certains de ses cousins sont décédés peu après leur naissance, un de ses neveux a été emporté par une pneumonie à l’âge de deux ans. Le Christian Post, qui dénonce un « infâme groupe religieux », souligne que les causes de décès vont de l’intoxication alimentaire aux malformations cardiaques : en toutes circonstances, les soins sont refusés aux enfants.

La Followers of Christ Church a été fondée au début du XXe siècle par Walter White qui l’a dirigée en tyran. Elle est aujourd’hui sans meneur et comprend des congrégations dans l’Idaho, en Oregon et dans l’Oklahoma.

Une loi protégeant la liberté religieuse et les droits parents au détriment de la sécurité des enfants

Une loi de 1972 assure l’impunité aux parents qui refusent de recourir à la médecine pour soigner leurs enfants. Créée en 2003, l’organisation Protect Idaho kids a mené des campagnes pour alerter sur le danger de ce texte motivé par le respect de la liberté religieuse ainsi que celui du respect de l’autorité parentale.

Sur son site, l’association présente des vidéos de pasteurs protestants, d’un ancien assistant du procureur et d’un médecin rappelant que les enfants ont le droit de vivre.

Le 11 janvier dernier, Protect Idaho kids a organisé une table ronde à laquelle ont participé un ancien président de la Cour suprême de l’État, l’épouse d’un ancien gouverneur ou encore le shérif du comté de Canyon, Kieran Donahue, qui ne cesse de dénoncer la législation. C’est dans son comté que l’on trouve le plus de communautés de la Followers of Christ Church.

Les intervenants ont assuré que leur objectif n’était pas de criminaliser les prières en vue de la guérison ou l’exercice de la foi, mais d’obtenir la suppression de l’exemption en matière de soins. Donahue a souligné la nécessité de l’égalité de tous devant la loi.

Plus de 200 enfants sont morts dans l’Idaho, faute de soins, depuis 1972. Selon les rapports du coroner, huit enfants sont décédés dans le comté de Canyon depuis début 2020, en y incluant ceux mort-nés.

Jean Sarpédon

Crédit image : Shutterstock/ Aleksandr Grechanyuk

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.