Info Chrétienne a besoin de vous

Chères lectrices et chers lecteurs, nous avons besoin de vous aujourd'hui.

Info Chrétienne est un service de presse 100% gratuit et sans publicité, notre survie dépend de votre soutien.

Cliquez maintenant ici pour faire un don maintenant pour soutenir Info Chrétienne.

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.

Face à la persécution en Chine, l’appel à « la désobéissance fidèle » du pasteur Wang Yi bouleverse et pousse à l’introspection

Plus de 100 membres de l’église Early Rain Covenant de Chengdu, en Chine, ont été arrêtées le dimanche 9 décembre. La répression s’intensifie sous le régime de Xi Jinping. Parmi ceux qui ont été emmenés dimanche se trouvaient Wang Yi, pasteur principal de l’église Early Rain, et son épouse Jiang Rong, dont on n’a plus eu de nouvelles depuis dimanche.

Anticipant cette éventualité, le pasteur Wang Yi avait écrit une déclaration demandant à son église de la rendre publique s’il devait rester en détention plus de 48 heures. Dans son texte, il explique le sens de ce qu’il nomme « la désobéissance fidèle », de quelle manière elle se distingue de l’activisme politique ou de la désobéissance civile, et comment les chrétiens devraient le mener à bien.

Brent Pinkall et Amy Cheung ont traduit cette lettre en anglais pour China Partnership. Nous vous proposons aujourd’hui de lire l’intégralité de ce texte en français ci-dessous.


Sur la base des enseignements de la Bible et de la mission de l’Évangile, je respecte les autorités que Dieu a établies en Chine. Car Dieu dépose des rois et élève des rois. C’est pourquoi je me soumets aux arrangements historiques et institutionnels de Dieu en Chine.

En tant que pasteur d’une église chrétienne, j’ai ma propre compréhension et mes propres points de vue, fondés sur la Bible, sur ce qu’est un ordre juste et un bon gouvernement. En même temps, je suis rempli de colère et de dégoût face à la persécution de l’Église par ce régime communiste, face à la méchanceté qui prive les gens des libertés de religion et de conscience.

Mais changer les institutions sociales et politiques n’est pas la mission à laquelle j’ai été appelé, et ce n’est pas le but pour lequel Dieu a donné l’Évangile à son peuple.

Toutes les réalités hideuses, les politiques injustes et les lois arbitraires démontrent que la croix de Jésus-Christ est le seul moyen par lequel chaque Chinois doit être sauvé. Elles démontrent également que le véritable espoir et une société parfaite ne se trouveront jamais dans la transformation d’une institution ou d’une culture terrestre, mais seulement dans le fait que nos péchés soient librement pardonnés par Christ et dans l’espoir de la vie éternelle.

Témoigner au « royaume du milieu » du Royaume des cieuxEn tant que pasteur, ma ferme conviction en l’Évangile, mon enseignement et ma réprimande de tout mal découlent du commandement de Christ dans l’Évangile et de l’amour insondable de ce Roi glorieux. La vie de chaque homme est extrêmement courte, et Dieu commande avec ferveur à l’Église de diriger et d’appeler tous les hommes prêts à se repentir, vers la repentance. Christ est désire et est disposé à pardonner à tous ceux qui se détournent de leurs péchés.

C’est l’objectif de tous les efforts de l’Église en Chine : témoigner de Christ au monde, témoigner au « royaume du milieu » du Royaume des cieux, témoigner à des vies terrestres et momentanées, de la vie céleste et éternelle. C’est aussi l’appel pastoral que j’ai reçu.

Les dirigeants méchants sont le jugement de DieuPour cette raison, j’accepte et respecte le fait que Dieu ait autorisé ce régime communiste à gouverner temporairement. Comme le dit le serviteur du Seigneur Jean Calvin, les dirigeants méchants sont le jugement de Dieu sur un peuple méchant, le but étant d’inciter le peuple de Dieu à se repentir et à se tourner à nouveau vers lui.

Pour cette raison, je suis heureux de me soumettre à leur application de la loi comme si elle était soumise à la discipline et à la formation du Seigneur.

En même temps, je crois que la persécution de l’Église par le régime communiste est une action extrêmement perverse et illégale. En tant que pasteur d’une église chrétienne, je dois dénoncer cette méchanceté ouvertement et sévèrement. L’appel que j’ai reçu m’oblige à utiliser des méthodes non violentes pour désobéir à ces lois humaines qui désobéissent à la Bible et à Dieu. Mon Sauveur Christ exige également que je supporte avec joie tous les coûts pour avoir désobéi aux mauvaises lois.

Ma désobéissance n’est pas un combat pour les droitsMais cela ne signifie pas que ma désobéissance personnelle et la désobéissance de l’église constituent en quelque sorte un « combat pour les droits » ou un activisme politique sous forme de désobéissance civile, car je n’ai pas l’intention de changer les lois ou les institutions de la Chine.

 

En tant que pasteur, la seule chose qui m’importe, c’est la perturbation de la nature pécheresse de l’homme par cette désobéissance fidèle et le témoignage qu’elle porte pour la croix de Christ.

En tant que pasteur, ma désobéissance fait partie de la commission de l’Évangile. La grande mission de Christ exige de nous une grande désobéissance. Le but de la désobéissance n’est pas de changer le monde mais de témoigner d’un autre monde.

Car la mission de l’Église consiste uniquement à être l’Église et à ne faire partie d’aucune institution laïque. D’un point de vue négatif, l’Église doit se séparer du monde et ne pas être institutionnalisée par le monde. D’un point de vue positif, tous les actes de l’Église constituent des tentatives de prouver au monde l’existence réelle d’un autre monde. La Bible nous enseigne que pour tout ce qui concerne l’Évangile et la conscience humaine, nous devons obéir à Dieu et non aux hommes.

Pour cette raison, la désobéissance spirituelle et la souffrance physique sont les deux moyens par lesquels nous témoignons d’un autre monde éternel et d’un autre roi glorieux.

Je poursuivrai ma fidèle désobéissance.C’est pourquoi je ne suis pas intéressé à changer les institutions politiques ou juridiques en Chine. Je ne suis même pas intéressé par la question de savoir quand les politiques du régime communiste persécutant l’Église changeront. Quel que soit le régime dans lequel je vis aujourd’hui ou dans l’avenir, tant que le gouvernement laïc continuera à persécuter l’Église, en violant les consciences humaines qui appartiennent à Dieu seul, je poursuivrai ma fidèle désobéissance.

Car toute la vocation que Dieu m’a confiée consiste à informer davantage de Chinois par mes actions que l’espoir de l’humanité et de la société ne réside que dans la rédemption de Christ, dans la souveraineté surnaturelle et gracieuse de Dieu.

Si Dieu décide d’utiliser la persécution de ce régime communiste contre l’Église pour aider davantage de Chinois à désespérer de leur avenir, à les conduire à travers un désert de désillusions spirituelles et à les faire connaître à Jésus, s’il continue à discipliner et construire son Église, alors je suis joyeusement disposé à me soumettre aux plans de Dieu, car ses plans sont toujours bienveillants et bons.

C’est la promesse de l’ÉvangileC’est précisément parce qu’aucune de mes paroles et de mes actions ne vise à rechercher et à espérer une transformation sociale et politique que je ne crains aucun pouvoir social ou politique. Car la Bible nous enseigne que Dieu établit les autorités gouvernementales afin de terroriser les malfaiteurs, pas de terroriser ceux qui font le bien. Si les croyants en Jésus ne font pas de mal, ils ne devraient pas avoir peur des pouvoirs obscurs. Même si je suis souvent faible, je crois fermement que c’est la promesse de l’Évangile. C’est ce à quoi j’ai consacré toute mon énergie. C’est la bonne nouvelle que je répands dans la société chinoise.

Je comprends aussi que ce soit précisément la raison pour laquelle le régime communiste est rempli de peur face à une Église qui n’en a plus peur.

Si je suis emprisonné pour une courte ou longue période, si je peux aider à réduire la peur des autorités de ma foi et de mon Sauveur, je suis très heureux de pouvoir les aider de cette manière. Mais je sais que ce n’est que lorsque je renonce à toute la méchanceté de cette persécution contre l’Église et que j’utilise des moyens pacifiques pour désobéir, que je pourrai vraiment aider les âmes des autorités et des forces de l’ordre.

J’espère que Dieu m’utilisera en perdant d’abord ma liberté personnelleJ’espère que Dieu m’utilisera en perdant d’abord ma liberté personnelle, pour dire à ceux qui m’ont privé de ma liberté personnelle qu’il existe une autorité supérieure à leur autorité et qu’il existe une liberté qu’ils ne peuvent pas restreindre, une liberté qui remplit l’église de Jésus Christ crucifié et ressuscité.

Peu importe le crime que le gouvernement m’accuse, quelle que soit la saleté qu’ils me jettent, tant que cette accusation a un lien avec ma foi, mes écrits, mes commentaires et mes enseignements, il s’agit simplement d’un mensonge et d’une tentation des démons. Je le nie catégoriquement.

Je vais purger ma peine, mais je ne servirai pas la loi. Je serai exécuté, mais je ne plaiderai pas coupable.

La persécution contre l’Église est le mal le plus méchantDe plus, je dois souligner que la persécution contre l’Église du Seigneur et contre tous les Chinois qui croient en Jésus-Christ est le mal le plus méchant et le plus horrible de la société chinoise. Ce n’est pas seulement un péché contre les chrétiens. C’est aussi un péché contre tous les non-chrétiens. Car le gouvernement les menace brutalement et sans pitié et les empêche de venir à Jésus. Il n’y a pas de plus grande méchanceté dans le monde que cela.

Si ce régime est un jour renversé par Dieu, ce ne sera pour aucune autre raison que le juste châtiment de Dieu et la vengeance de ce mal. Car sur terre, il n’y a jamais eu  d’église millénaire. Il n’y a jamais eu de gouvernement millénaire. Il n’y a que la foi qui est éternelle. Il n’y a pas de pouvoir éternel.

Ceux qui m’emprisonnent seront un jour enfermés par des anges.Ceux qui m’emprisonnent seront un jour enfermés par des anges. Ceux qui m’interrogent seront finalement interrogés et jugés par Christ. Quand je pense à cela, le Seigneur me remplit d’une compassion naturelle et d’un chagrin envers ceux qui tentent de m’emprisonner activement. Priez que le Seigneur m’utilise, qu’il m’accorde la patience et la sagesse, que je puisse leur prendre l’évangile.

Me séparer de ma femme et de mes enfants, ruiner ma réputation, détruire ma vie et ma famille – les autorités sont capables de faire tout cela. Cependant, personne dans ce monde ne peut me forcer à renoncer à ma foi; personne ne peut me faire changer ma vie; et personne ne peut me ressusciter d’entre les morts.

Alors, officiers respectables, cessez de commettre le mal. Ce n’est pas pour mon bénéfice, mais pour le vôtre et celui de vos enfants. Je vous supplie instamment de retenir vos mains, car pourquoi voudriez-vous payer le prix de la damnation éternelle en enfer pour le bien d’un pécheur comme le mien ?

Je résisterai avec douceurJésus est le Christ, fils de l’éternel Dieu vivant. Il est mort pour les pécheurs et ressuscité pour nous. Il est mon Roi et le Roi de la terre hier, aujourd’hui et pour toujours. Je suis son serviteur et je suis emprisonné à cause de cela. Je résisterai avec douceur à ceux qui résistent à Dieu et je violerai avec joie toutes les lois qui violent les lois de Dieu.

Annexe : Qu’est-ce qui constitue la désobéissance fidèle ?

Je crois fermement que la Bible n’a donné à aucune branche d’un gouvernement l’autorité de diriger l’Église ou d’interférer avec la foi des chrétiens. Par conséquent, la Bible exige que, par des moyens pacifiques, dans une résistance douce et une tolérance active, remplis de joie, je résiste à toute politique administrative et à toute mesure légale qui opprime l’église et interfère avec la foi des chrétiens.

Je crois fermement que c’est un acte spirituel de désobéissance. Dans les régimes autoritaires modernes qui persécutent l’Église et s’opposent à l’évangile, la désobéissance spirituelle est une partie inévitable du mouvement évangélique.

Je crois fermement que la désobéissance spirituelle est un acte des derniers temps; c’est un témoignage du royaume éternel de Dieu dans le royaume temporel du péché et du mal. Les chrétiens désobéissants suivent l’exemple du Christ crucifié en empruntant le chemin de la croix. La désobéissance pacifique est la manière dont nous aimons le monde ainsi que la manière dont nous évitons de faire partie du monde.

Je crois fermement qu’en menant à bien la désobéissance spirituelle, la Bible me demande de compter sur la grâce et le pouvoir de résurrection du Christ, pour que je respecte et ne franchisse pas deux frontières.

La première limite est celle du coeur

L’amour envers l’âme, et non la haine envers le corps, est la motivation de la désobéissance spirituelle. La transformation de l’âme, et non le changement de circonstances, est le but de la désobéissance spirituelle. À tout moment, si l’oppression extérieure et la violence me privent de paix intérieure et d’endurance, de sorte que mon cœur commence à attiser la haine et l’amertume envers ceux qui persécutent l’église et abusent des chrétiens, la désobéissance spirituelle échoue à ce stade.

La deuxième limite est celle du comportement

L’Évangile exige que la désobéissance de la foi soit non violente. Le mystère de l’Évangile réside dans la souffrance active, même si elle est disposée à subir un châtiment injuste, en remplacement de la résistance physique. La désobéissance pacifique est le résultat de l’amour et du pardon. La croix, c’est être prêt à souffrir quand on n’a pas à souffrir. Car le Christ avait une capacité illimitée à se défendre, mais il a enduré toute l’humilité et a été blessé. Le Christ a résisté au monde qui lui a résisté en étendant une branche d’olive de paix sur la croix au monde qui l’a crucifié.

Je crois fermement que le Christ m’a appelé à mener à bien cette désobéissance fidèle à travers une vie de service, sous ce régime qui s’oppose à l’Évangile et persécute l’Église. C’est le moyen par lequel je prêche l’Évangile et c’est le mystère de l’Évangile que je prêche.

Le serviteur du Seigneur,
Wang Yi

Première ébauche le 21 septembre 2018 ; révisé le 4 octobre. À diffuser par l’église après 48 heures de détention.

Prions pour le pasteur Wang Yi, son épouse Jiang Rong, les chrétiens de l’église Early Rain Covenant et les chrétiens de Chine.

Ne les oublions pas.

Lire aussi sur le même sujet :

Bouleversant : Leur église est fermée par les autorités… Ils célèbrent le Seigneur en plein air et sont arrêtés en louant Dieu

Un pasteur et une centaine de chrétiens interpellés par la police chinoise : « La persécution est un prix digne d’être payé »

Pour Xi Jinping les religions doivent « fusionner leurs doctrines avec la culture chinoise »

Chine : Les autorités imposent la fermeture de la plus grande église protestante de Pékin

Les autorités chinoises détruisent finalement la plus grande église protestante de Pékin et envoient la facture au pasteur

Chine : Nouvelles mesures répressives ? Les chrétiens ne trouvent plus de Bibles sur les sites de ventes en ligne

En Chine, les parents chrétiens défient l’interdiction d’école du dimanche

Chine : Les chrétiens « invités » à remplacer les symboles chrétiens par des portraits du Président

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.