Farah Shaheen, 12 ans, va-t-elle devoir retourner vivre chez son agresseur ?

« Elle a été enchaînée et forcée de travailler dans un parc à bestiaux depuis le moment où elle nous a été enlevée. Je suis toujours sous le choc de savoir pourquoi Farah a témoigné en faveur de son ravisseur. »

Farah Shaheen, adolescente chrétienne qui vit au Pakistan, a été enlevée le 25 juin dernier par un homme musulman de 45 ans, Khizar Hayat. Ce dernier l’a violée et a fait d’elle son esclave. C’est enchaînée près du bétail que la jeune fille a été retrouvée par la police le 5 décembre.

Mais la jeune fille a déclaré à la police s’être mariée librement à Khizar Hayat et s’être convertie à l’islam sans contrainte. Et cette déclaration pourrait entraîner le retour de Farah, qui est actuellement dans un centre d’accueil géré par le gouvernement, auprès de son ravisseur.

Asif Masih, le père de Farah, dit être « sous le choc ».

« Elle a été enchaînée et forcée de travailler dans un parc à bestiaux depuis le moment où elle nous a été enlevée. Je suis toujours sous le choc de savoir pourquoi Farah a témoigné en faveur de son ravisseur. »

Il rappelle que sa fille est analphabète.

« Comment une enfant de 12 ans pourrait-elle changer de religion alors qu’elle savait à peine lire ou écrire quoi que ce soit ? »

L’avocat de la famille, Atif Jamil Paggan, affirme à Morning Star News avoir vu Farah tenir un chapelet islamique dans le centre qui l’héberge.

« Quand j’ai demandé à Farah qui le lui avait donné, elle a répondu que c’était les gérants de Darul Aman [le refuge], qui l’avaient fait et qu’ils lui apprenaient même à offrir des Namaz [des prières islamiques]. Je lui ai demandé si elle leur avait demandé de le faire, ce à quoi elle a répondu qu’elle ne l’avait pas fait et qu’ils la forçaient à le faire. »

Pour lui, il est possible que les personnes du centre fassent « pression sur Farah pour qu’elle dise au tribunal qu’elle s’était convertie seule et qu’elle voulait vivre avec son prétendu mari ».

Il s’interroge, « le juge n’aurait-il pas dû demander à Farah pourquoi elle avait été enchaînée et torturée par son prétendu mari » ?

Saif Malook, avocat d’Asia Bibi, dénonce l’exploitation de mineures chrétiennes. Il l’affirme, « il est grand temps que la Cour suprême donne une directive claire au gouvernement, aux forces de l’ordre et au pouvoir judiciaire subordonné pour qu’ils prennent des mesures concrètes sur cette question cruciale ».

M.C.

Crédit image : Morning Star News 

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.