Farhan, un jeune homme accusé de blasphème au Pakistan a enfin retrouvé la liberté

Le dénouement heureux du procès de la chrétienne Asia Bibi a été largement relayé dans les médias, et cette exposition a permis de révéler d’autres cas de chrétiens actuellement dans le couloir de la mort au Pakistan, suspectés d’avoir enfreint la loi sur le blasphème en vigueur dans ce pays.

Des dizaines, voire même plusieurs centaines de chrétiens seraient en attente de leur procès pour blasphème. Le 30 avril dernier, c’est Farhan Aziz, un jeune homme d’une vingtaine d’années qui a été acquitté, déclaré innocent des accusations de blasphème qui pesaient sur lui depuis le témoignage à la police de l’un de ses voisins. Farhan avait été arrêté et incarcéré sur les seuls dires de cet homme, comme le rend possible la loi pakistanaise.

Sapna Katherine est directrice de l’organisation True Spirit, et réunit des conseillers juridiques qui oeuvrent pour la cause des chrétiens accusés de blasphème. Elle déclare dans sa bio Twitter, « parler pour ceux qui ne le peuvent pas et pour le droit des délaissés », selon le Proverbes 31:8. Et c’est bien ce qu’elle a fait en se battant aux côtés de Farhan, afin que son innocence soit reconnue de tous.

Suite à son intervention, une enquête équitable supervisée par Abdual Qayyum Gondal a été menée par la police de Gujranwala. Au terme de l’enquête, il a été déclaré que le jeune homme n’avait pas blasphémé.

Le Pakistan Christian Post qui a rendu cette nouvelle accessible en la diffusant en anglais, conclut son article ainsi.

« Farhan est un vrai croyant du Christ et un bon citoyen. »

H.L.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?