Le fils d’un américain prisonnier en Corée du Nord sort du silence et demande la prière

La famille de Tony Kim, détenu en Corée du Nord pour des prétendues activités contre le pays, sort du silence et demande la prière et la mobilisation du plus grand nombre pour sa libération.

L’inquiétude est vive dans la famille Kim, tout comme dans les familles des 2 autres américains emprisonnés en Corée du Nord. Le terrible sort réservé à Otto Warmbier est dans toutes les mémoires, et les soutiens de ces 3 hommes espèrent que les Jeux Olympiques et l’éventuelle prochaine rencontre de Donald Trump et Kim Jong-un permettront de faire avancer les dossiers.

Tony Kim, l’un des trois américains détenus en Corée du Nord, avait enseigné la comptabilité à l’Université des Sciences et Technologies de Pyongyang, mais il a été arrêté à l’aéroport le 22 avril 2017, alors qu’il rentrait aux États-Unis. « Mon père venait de terminer son semestre en tant que professeur en Corée du Nord quand il a été arrêté à l’aéroport », a expliqué le fils aîné de Kim, Sol, dans une vidéo sur YouTube .

« Aucune explication n’a été donnée, ma famille et moi n’avons eu aucun contact avec lui depuis. »

Selon CBN News, Kim a été arrêté et condamné à 15 ans de prison pour « activités anti-étatiques et tentative de renversement du gouvernement ».

Partager cette video sur Facebook

Un mois plus tard, les autorités nord-coréennes ont arrêté Kim Hak Song, un autre enseignant de la même université, alors qu’il voyageait en train de Pyongyang vers la ville frontalière chinoise de Dandong. Un message de Kim Hak Song posté sur le site d’une église coréo-brésilienne à Sao Paulo en 2015 indiquerait qu’il était un missionnaire chrétien qui essayait « d’aider les nord-coréens à devenir autosuffisants ».

En 2015, Kim Dong Chul, un missionnaire américano-coréen avait également été arrêté et condamné à 10 ans de travaux forcés pour subversion. Selon un rapport de l’agence de presse officielle nord-coréenne KCNA, Kim aurait déclaré avoir établi une entreprise dans la zone économique spéciale de Rason en 2008.

Bien que rien n’indique que l’éventuelle et attendue rencontre entre Donald Trump et Kim Jong-un aboutisse à la libération de ces 3 hommes, Sol Kim a déclaré à Reuters, « avoir de l’espoir » dans cet évènement, et veut croire que la situation des prisonniers sera parmi les « top priorités » de l’entrevue.

H.L.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.