Fusillade dans une église en Californie : Le tireur risque la peine de mort

L’homme qui a ouvert le feu dimanche 15 mai dans une église en Californie, fréquentée par la communauté taïwano-américaine, faisant un mort et cinq blessés, est désormais inculpé pour crime de haine en plus d’autres chefs d’accusation. Il risque la peine de mort. 

Une fusillade a eu lieu le 15 mai dernier dans une église en Californie dans la ville de Laguna Woods, à 70 kilomètres au sud-ouest de Los Angeles. Les paroissiens participaient à un repas après le culte du matin, lorsque le tireur a ouvert le feu, faisant un mort et plusieurs blessés.

Déjà visé par douze chefs d’accusations, dont tentative de meurtre avec préméditation, l’homme de 68 ans responsable de cette attaque, David Chou, est désormais également inculpé pour crime de haine.

« Après un examen des preuves supplémentaires dans cette affaire, le bureau du procureur du comté d’Orange a déposé une plainte pénale modifiée pour inclure des allégations de crimes de haine », a déclaré le procureur du district du comté d’Orange, Todd Spitzer dans un communiqué publié le 17 juin.

Selon le document, David Chou est accusé d’avoir « intentionnellement tué sa victime en raison de sa race, de sa couleur, de sa religion, de sa nationalité ou de son pays d’origine ». S’il est reconnu coupable de tout ce dont il est accusé, il risque la peine de mort.

Lors de l’attaque, l’accusé a cadenassé les portes et glissé de la glu dans les serrures de l’église. Il avait également caché des sacs contenant des cocktails Molotov et des munitions de rechange autour du bâtiment avant d’ouvrir le feu avec deux armes de poing, dans ce que les enquêteurs considèrent comme une tentative « méthodique » de faire un carnage.

« Nous savons qu’il a élaboré la stratégie qu’il voulait mettre en œuvre », a déclaré le shérif du comté d’Orange, Don Barnes.

Il ajoute que M. Chou, agent de sécurité à Las Vegas, a agi pour des raisons « politiques et motivées par la haine (et) était contrarié par les tensions politiques entre la Chine et Taïwan ».

L’homme qu’il a tué était un médecin de 52 ans, John Cheng. Il a succombé après avoir chargé l’attaquant pour tenter de le désarmer, donnant le temps aux autres paroissiens de le neutraliser, le ligotant notamment avec une rallonge électrique.

Le shérif Barnes a qualifié le Dr Chen de « héros » sans lequel « il y aurait sans nul doute eu d’autres victimes ».

Camille Westphal Perrier (avec AFP)

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.