Gábor Iványi, pasteur évangélique hongrois nommé citoyen d’honneur de Budapest

Dimanche 5 septembre, le pasteur évangélique Gábor Iványi, ancien député d’opposition a été fait citoyen d’honneur de la capitale hongroise. Une manière pour le maire de Budapest de s’opposer au premier ministre hongrois, Viktor Orban, et à son gouvernement qui harcèle le pasteur depuis plusieurs années. 

Lors d’une cérémonie au temple de la Fraternité – Magyarországi Evangéliumi Testvérközösség (MET) – à Budapest en Hongrie, le pasteur évangélique Gábor Iványi a reçu le titre de citoyen d’honneur de la ville en présence du maire, Gergely Karacsony.

Une distinction qui vient saluer le travail du pasteur auprès des plus démunis et des exilés grâce à son oeuvre de charité. Il dirige également plusieurs institutions sociales et des écoles.

Il s’agit surtout d’un geste politique fort pour le maire de Budapest qui a profité de cet événement pour dénoncer « une campagne du gouvernement », « une vengeance personnelle de Viktor Orbán » contre le pasteur et son église sur Facebook.

Député du parti libéral SZDSZ, de 1990 à 1994 puis de 1998 à 2002, Gábor Iványi participe régulièrement à des manifestations contre le gouvernement et a dénoncé à plusieurs reprise sa politique à l’égard des pauvres ce qui lui vaut d’être la cible de nombreuses injustices, comme le rapporte le journal hongrois Népszava.

« L’État essaie de rendre impossible le travail de ceux qui oeuvrent pour la mission la plus noble : soutenir les déchus et les défavorisés. » s’insurge Gergely Karacsony en référence à plusieurs actions menées par le gouvernement pour contrer les évangéliques.

Ainsi, en février dernier, l’Eglise de Gábor Iványi s’est vu imposer une amende de 246 millions de Forint soit l’équivalent de 700 000 euros. Au mois de juin, le secrétaire d’État Zoltán Maruzsa a informé le pasteur et son église que le contrat entre les Frères évangéliques hongrois et le ministère des Ressources humaines ne serait pas renouvelé. En 2011, une loi avait déjà ôté à la communauté évangélique de Gábor Iványi son statut d’Église reconnue par l’État, l’empêchant de recevoir des subventions rapporte Le Courrier d’Europe centrale.

« Il est de notre devoir de nous tenir aux côtés de la communauté évangélique hongroise, j’ai donc participé ce matin au culte dominical de l’Église de la Fraternité. » écrit le maire qui ajoute « la campagne du gouvernement contre Gábor Iványi est une attaque non seulement contre ceux qui sont dans le besoin, mais contre tous les honnêtes gens. Cela doit cesser ».

Camille Westphal Perrier

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.