Gloria Cecilia Narváez, otage depuis 4 ans : “Jusqu’ici les efforts visant à sa libération n’ont connu aucun succès”

Pour l’Archevêque de Bamako, « c’est une grande humiliation pour le Mali » : « ils sont venus faire du bien et ont été enlevés par des bandits comme s’ils étaient des esclaves. »

Le 7 février marquait le triste anniversaire de l’enlèvement de Gloria Cecilia Narváez, missionnaire au Mali. Comme le déplore Sœur Noemi Quesada, ancienne Supérieure générale de la Congrégation, « jusqu’ici les efforts visant à sa libération n’ont connu aucun succès ».

En 2017, un groupe d’hommes armés a fait irruption dans la paroisse de Karangasso à Koutiala et a enlevé la religieuse. En juillet, le groupe Al Qaeda au Mali, publiait une vidéo où l’on pouvait voir Gloria Cecilia Narváez en compagnie d’autres otages.

Lors de sa libération en octobre dernier, Sophie Petronin lançait un appel à Emmanuel Macron en faveur de la religieuse, affirmant, « son esprit cède, nous devons tout faire pour la tirer de là. »

Une situation confirmée par Noemi Quesada, qui témoigne ainsi auprès de l’Agence Fides :

« Nous demandons urgemment aux ravisseurs de la libérer le plus vite possible parce que sa santé n’est pas bonne. Sœur Gloria souffre beaucoup, comme la Congrégation et sa famille. Dieu, qui est le Père de tous, nous aide dans cette requête. Dans notre douleur, nous nous sentons impuissantes face à cet enlèvement sans précédent et nous demandons à la communauté chrétienne de prier et à la communauté internationale de ne pas oublier qu’au travers de l’enlèvement d’une personne ce qui est séquestré est une partie de notre humanité. »

Elle décrit une femme toujours engagée « auprès des pauvres ». Et la religieuse continue en décrivant l’acte héroïque de Gloria au moment de son enlèvement :

« Lorsque ses ravisseurs ont arrêté l’une des religieuses de la communauté, elle est sortie de sa cachette et leur a dit : je suis la plus âgée, la responsable. Laissez-là s’en aller. Ainsi les ravisseurs ont relâché la religieuse en question et pris Sœur Gloria Cecilia Narváez et l’ont emmenée. »

Pour l’Archevêque de Bamako, « c’est une grande humiliation pour le Mali ».

« Ils sont venus faire du bien et ont été enlevés par des bandits comme s’ils étaient des esclaves. »

M.C.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

SOUTENIR INFO CHRÉTIENNE

Info Chrétienne étant un service de presse en ligne reconnu par le Ministère de la Culture, votre don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%.