GQ classe la Bible parmi les 21 livres à ne pas lire… Ne manquez pas la réponse de ce blogueur

Quand le célèbre magazine GQ a classé la Bible parmi les 21 livres à ne pas lire, de nombreux chrétiens s’en sont émus à travers le monde, réaffirmant avec force leur attachement à la Bible et au message d’espérance et de salut qu’elle véhicule depuis des siècles. Et c’est la réponse d’un blogueur chrétien qui a également retenu notre attention. Il n’y évoque pas la foi, mais plutôt le rôle majeur de la Bible dans le fondement de nos sociétés.

Selon les auteurs du classement de GQ, le texte biblique serait « Répétitif, contradictoire, sentencieux, insensé et parfois mal intentionné… » Sur Twitter, les réactions ne se sont pas faites attendre. « C’est une honte ». « Wow….. pure ignorance ».  « Je n’ai pas honte de dire que j’ai lu la BIBLE du début à la fin plus de sept fois et que j’apprends quelque chose de bien à chaque fois ».

Car en effet pour nous, chrétiens, la Bible est le moyen de Dieu pour nous révéler l’histoire du salut et nous y donner accès.

Dans sa réponse, Éric Metaxas choisit quant à lui un autre angle. Il commence en dénonçant avec humour l’inculture des auteurs, qui n’ont par exemple pas compris que « Les Aventures d’Huckleberry Finn » de Mark Twain ne sont pas « racistes », mais bien un ouvrage dénonçant l’esclavage.

Puis il a longuement insisté sur la nécessité de connaître la Bible pour mieux comprendre notre propre civilisation. Il énonce quelques faits marquants qu’il qualifie de « goutte d’eau » au regard de l’immense héritage laissée par la Bible dans nos sociétés. Voici un extrait de ses propos :

« Pourquoi avons-nous une semaine de sept jours ? Pourquoi sommes-nous en 2018 ? Pourquoi utilisons-nous des livres imprimés ? Pourquoi les occidentaux savent-ils lire ? La réponse à tout cela est « la Bible ». Sans lire la Bible, vous ne pourrez jamais comprendre des œuvres d’art comme la Chapelle Sixtine, la Pieta ou la Dernière Cène. Vous ne saisirez jamais pleinement Dante, Milton ou Bach. En effet, beaucoup de grands chefs d’oeuvre n’existeraient pas si les riches chrétiens n’avaient financé des artistes et des compositeurs pour célébrer le message de la Bible. Si vous n’avez pas une connaissance approfondie de ce livre, la plupart des allusions de Shakespeare vous seront opaques. Vous ne comprendrez pas pourquoi les premiers colons européens sont venus en Nouvelle-Angleterre, vous manquerez ce qui a motivé l’abolition de l’esclavage, et vous trouverez inintelligible Martin Luther King, Jr. « Letter from Birmingham Jail ». C’est une goutte d’eau dans le seau de l’influence de la Bible. Ce livre, et la tradition judéo-chrétienne, sont la raison pour laquelle nous valorisons les femmes à égalité avec les hommes, pourquoi nous ne pensons pas qu’il est acceptable de laisser les nouveau-nés mourir, pourquoi nous pensons que la miséricorde est admirable. Pourquoi nous croyons que l’histoire a eu un commencement et arrivera un jour à sa fin. Autrement dit, si vous ne comprenez pas la Bible, vous ne comprendrez pas qui vous êtes et pourquoi vous pensez comme vous. »

Partager cette video sur Facebook

La rédaction

La rédaction

La rédaction

Cet article vous est proposé par la rédaction d'Info Chrétienne. La rédaction d'Info Chrétienne est composée de bénévoles, de pigistes et de contributeurs occasionnels.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Vous souhaitez recevoir une alerte par email dès qu'un nouvel article est publié ?